AlexielR. Team

Tokyo. De nos jours. Abingdon School est un campus réputé pour les enfants de riches. Dans ces lieu, quatre personnes sont particulièrement connus ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishida Yuki



Messages : 12
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)   Lun 6 Déc - 10:20

Voilà une bien belle journée ! Yuki avait enfin fini ces cours et n’avait pas été déçue par cette journée. Elle c’était bien amusée ! Le cours de théâtre avait été intéressant. Le professeur et elle n’avait pas été d’accord sur un point et cela avait provoqué une « dispute » et elle avait était renvoyer pour la fin du cours. Elle aimait bien ca à certain moment. Elle ne faisait pas ça pour ce faire remarquer comme certain des élèves mais simplement parce qu’elle n’était pas du tout d’accord avec ce que le professeur disait… Bon, d’accord, elle savait qu’elle devait ce calmer est arrêter de faire ça que cela lui apporterais des problèmes. Mais elle avait du mal à changer.

Elle c’était allonger dans l’herbe de la cours sur le ventre en lisant un magazine et en mangeant des Mikado. Ces petites choses étaient vraiment délicieuses. Yuki pouvait en manger des masses sans jamais s’arrêter… Elle feuilleter le magazine en vitesse sans faire vraiment attention a ce qui passait sous ses yeux. Quand soudain, elle cru s’étouffer avec un bout de Mikado. Elle revint deux pages en arrière et regarda la photo. Qu’est-ce que sa cousine faisait dans ce magazine ? Elle se mit à lire l’article avec attention le titre disait « Un ange est de retour au pays ! »

- C’est quoi cette connerie encore…

Elle lu les grandes lignes « Le petit ange Kaylee vient de faire son grand retour au pays. Après son très long voyage elle accepte quand même de nous précisé la cause de son retour »… « Je reviens au Japon pour poursuivre mes études dans la prestigieuse école de Abingdon School ou ma charmante cousine si trouve déjà » Yuki sourit amusée… Ce n’est pas qu’elle n’aimait pas sa cousine. Mais cette dernière était vraiment trop… Trop était le mot qui convenait le plus. Elle était « reconnue » parce qu’elle avait eu le rôle principal dans l’un des derniers films sortie au pays. Yuki en avait était le personnage secondaire. Normalement elle aurait du être le personnage principal mais elle savait très bien que son oncle avait payé tout le monde pour que le choix soit inversé. Yuki trouvé sa déloyal mais c’était ça le monde du bisness comme disait si bien sa cousine.

Donc si Yuki avait bien compris, sa cousine n’allait pas tarder à arriver dans l’établissement. Super ! Une petite peste capricieuse et arrogante en plus… Yuki soupira et tourna la page en piochant un nouveau mikado.

Après un petit temps à rien faire comme elle venait de la faire, elle était totalement reposé et pouvait aller au cours de danse sans soucis. Elle rangea tout dans son sac et parti cherché son sac de sport dans sa chambre.

Quand elle arriva à la salle de danse. Il n’y avait personne. Normal, sa n’avait pas encore sonnée. Elle était déjà changer. Sa tenue de danse était composé d’un short noire avec un collant noir en dessous qui ne posséder pas de chaussette. Une paire de chausson de danse et un débardeur recouvert par un cache cœur car elle avait un peu froid comme elle n’était pas actif bien que la salle soit chauffé. La demoiselle se positionna devant le miroir et s’attacha les cheveux en queue de cheval. Ensuite, elle alla mettre un des CD dans le poste et mit la musique en route. Elle commença à s’échauffer en attendant les autres. Ayant fait de la gymnastique rythmique plus petite, elle avait pas mal de souplesse.

Elle était entrain de travaillé son grand écart facial quand l’une des danseuses entra dans la salle. Yuki se défit de cette douloureuse position qu’était ce grand écart la et se leva pour Saluer la jeune fille avec un grand sourire spécialement pour elle car elle l’aimait vraiment beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)   Lun 6 Déc - 11:37

Depuis le matin la jeune fille au cheveux blancs se sentait nue. Elle avait tout simplement oublié son appareil photo sur son bureau en partant. Elle était en retard pour le petit déjeuné et avait du quitter la pièce en hâte, car la surveillante passait juste pour les fermer. La demoiselle avait eu le temps de sortir de la salle de bain, où elle finissait son excès de maquillage, et de prendre son sac de cours. Depuis le début de la journée, elle n'attendait qu'une chose, arriver à l'heure où elle pourrait enfin retourner dans la chambre afin de récupérer ce fameux appareil qui lui manquait tant. Et ce temps arrivait bientôt, elle était à sa dernière heure de cours. La journée c'était déroulée en toute tranquillité. Aucune entorse au règlement, aucun retard, aucune dispute, aucun mot de reproche. Aiiry avait passé la journée, la tête dans les étoiles. Ne pensant qu'à la fin de la journée. Qui arrivait à grand pas!

Là, elle ne tenait plus. Elle voulait déjà partir, il restait quinze minutes de cours. Cours d'anglais! Langue qu'elle parle déjà couramment venant des States, pays des hamburgers et autres mal-bouffes.
La jeune fille avait déjà rangé ses affaires, se qui se remarqua seulement quand elle laissa tomber sa trousse à terre. Ce qui fit du bruit et tout le monde retourné vers elle. Et pourtant tranquillement elle la ramassa et la glissa dans son sac qu'elle referma. Le professeur l'interpella « si vous êtes si pressée de sortir mademoiselle Weiss quittez nous donc! » une boutade que la jeune fille prit au mot. Elle quitta la salle!

Passant en vitesse par la cours, elle voulait rejoindre sa chambre. Son appareil! Celui qui la mettait en contacte avec le monde sans qu'elle ai besoin de rien, juste d'un cliché. Pourtant en passant devant une silhouette brune, elle ralenti. Il lui semblait connaître cette fille allongée par terre, dans l'herbe et sur le ventre. Mais la voyant de dos et ainsi, elle ne pouvait pas en être sur. Puis elle repartit de ce pas. Et une fois dans sa chambre, elle jeta son sac à l'entrée et alla directement à son bureau. Il n'avait pas bougé, il était là, comme quand elle l'avait quitté au petit matin. Aiiry prit l'appareil entre ses mains, le mit en route et fit défilé les quelques dernières images qui s'y trouvaient. La silhouette brune! Elle se trouvait là, à son cours de danse.

Ensuite elle alla à la salle de bain pour se préparer, car justement un cours de danse l'attendait. La demoiselle retira son trop long pull, le laissant trainer sur son sac en passant à côté. Puis s'enferma, elle avait prit ses affaires de rechange avec elle et se changeait. Aiiry retira l'uniforme scolaire, pour faire place à ses habilles de danse. Un short et un t-shirt près du corps, tout de noir. Des guêtres en fin de jambes couvrant un peu les ballerines, en noir aussi. Cela contrastait totalement avec sa chevelure, qu'elle attachait toujours d'un chignon brouillon. La professeur exigeait qu'ils soient attachés! Ce qui laissait voir le petit tatouage poétique que le père de son ami aux états-unis lui avait fait il y a quelques mois de ça. La demoiselle s'agenouilla devant son sac et fouilla dedans.

Sa main lui revint avec le fameux élastique qu'elle aurait bien voulut ne pas trouver. Ça lui aurait permis de ne pas s'attacher les cheveux et de cacher ses folies. Quoi que, un chouchou prêté où pouvait se trouver des poux, non merci.
Elle parti devant la vitre et fit son chignon. Il était mieux fait que d'habitude. La jeune fille prenait ses cheveux d'une main, les remontait en les entortillant comme elle pouvait et déposait avec l'autre main, l'élastique. Elle fit état des lieux. Le maquillage n'avait pas coulé, elle ne ressemblait donc pas à un panda, cheveux en chignon, boucles d'oreilles, elles était nombreuse mais petites, ainsi la dame n'en disait rien. Elle était habillée! Tout était en ordre elle pouvait quitter la pièce. En prenant sac et appareil photo! Mais juste avant de sortir, elle remit son trop large pull, taille XXL.

D'un pas lent, elle se dirigeait déjà vers la salle de cours. Pourtant il lui en restait du temps avant qu'il ne commence. Mais comme ça elle pourrait prendre son temps en chemin, avec un peu de chance il n'y aurait personne et elle pourrait en profiter pour s'amuser à prendre quelques clichés. Dans la cours elle repassa devant la brunette, cette dernière n'avait pas bougé. Il faut dire qu'elle était large pour le cours de danse, du moins si elle avait l'intention de s'y rendre aujourd'hui.

Aiiry arriva à la salle, par la porte elle passa la tête vide! Comme elle l'avait prédit. Un côté tout en miroir avec un bar de bois au milieu, un sol en parquet, glissant raison de la présence de l'espèce de litière qui contenait de la craie. Cela assurait une meilleure adhérence. Voir cette salle vide était bien triste finalement. Elle resta donc dehors et partit sur le côté. Posant son sac contre le bâtiment, la jeune fille son appareil en main s'approcha des fleurs solitaires qui se trouvait là.

Un moment passa, elle avait prit quelques photos, effacées quelques autres, quand de la musique lui parvint. La demoiselle se rapprocha de la salle, le son venait bien de là. Il y avait donc quelqu'un désormais. Rangeant ce qui lui servait depuis tout à l'heure, elle reprit son sac et alla passer à nouveau la porte. Il y avait la demoiselle brune, qu'elle avait vu allongée sur le ventre un peu plus tôt. Elle s'entrainait au grand écart. Paraît d'un short, de collant se finissant aux chevilles, un cache-coeur par dessus ce qui lui semblait être un débardeur et avec pour finir des chaussons de danse. Normale le cours était la danse! La jeune fille coiffée d'un queue de cheval se releva de sa position et vint vers Aiiry qui celle-ci déposait tout juste son sac à l'angle de la salle. Elle lui faisait un grand et chaleureux sourire.

-Salut!

Lança la fille au cheveux neige. Ce n'était pas souvent qu'elle prenait la première la parole, mais il faut dire qu'elle aimait bien cette demoiselle qui lui souriait si gentiment.

-On s'échauffe à deux?

C'était plus pratique, plus efficace et plus sympa! Enfin elle proposait juste, la brune pouvait tout aussi bien refuser, elle ne l'obligerait pas à se chauffer les muscles avec elle.
Son appareil toujours en main, elle le déposa sur son sac et releva la tête pour planter son regard ambré dans celui chocolat de la demoiselle qui se tenait face à elle.
Aiiry attendait une réponse de sa part, en retirant son pull XXL, elle laissait apparaître sa silhouette, vêtue de noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishida Yuki



Messages : 12
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)   Mar 7 Déc - 7:47

C’est avec plaisir qu’elle accepta la proposition de la demoiselle. Mais avant, elle devait faire un truc ! Elle alla s’agenouillé devant le poste et choisi un nouveau CD car elle n’apprécier pas vraiment la musique actuelle. Le professeur leur avait dit qu’elles pouvaient venir un peu avant le cours pour s’échauffer et trouvée de nouvelle idée. Yuki retourna auprès d’Aiiry quand elle fut satisfaite de son choix. La demoiselle avait hotté son pull large dans lequel elle avait l’habitude de se vêtir comme si elle se cacher. Elle était très belle pourtant ! Yuki espérait que la jeune fille ne se cacher pas a cause d’un complexe quelquonc parce qu’a coté d’elle, Yuki passait pour une patate. Elle sourit et se regarda dans le miroir pour ajuster sa queue de cheval. Tout en s’observant dans le miroir et en se disant qu’elle avait quand même prit des formes au niveau de la poitrine encore, elle demanda :

- On court ?

Yuki l’avait déjà fait mais pour la demoiselle aux yeux loup, elle recommença. C’était plus une invitation à courir plutôt qu’une question. Elle commença à courir en faisant le tour de la grande salle de danse histoire de se chauffer. Une fois le temps de course terminer, La demoiselle se mit au sol en appuie sur les coude, elle commença des battements de jambe.

- Tu as passée une bonne journée aujourd’hui ?

Yuki changea de jambe et enchaina directement :

- Moi je l’ai adorée ! Je me suis fait exclure de mon cours de théâtre et vais devoir m’excuser auprès du prof, mais a part ça ce n’était pas trop mal !

Yuki se mit sur le coude gauche et commença des battements de la jambe droite. Puis se tournant de l’autre coté, la demoiselle commença la nouvelle série. Voilà, les jambes étaient faites ! Maintenant, Yuki attaqua le dos. Chantonnant sur les paroles de la musique qui passait. Emettant quatre pattes elle commença l’exercice simple du dos plat, dos creux avant de se mettre en boule. Yuki ne faisait que sa pour le dos, elle avait tendance négliger son échauffement de dos plus que celui des jambes. Pourtant, elle utilisé beaucoup sa souplesse du dos.

Puis ce fut le passage la barre, et l’échauffement des articulations qu’elle avait oublié de faire plus tôt. En même temps, elle parlait de sa journée à la demoiselle. Ce qu’elle avait vu dans le journal. Le pourquoi du comment elle n’avait pas eu le rôle principal dans le film et de tout plein d’autre chose que sa cousine avait fait. Par exemple piquer la voiture de sa mère et mettre la clef dans la poche de Yuki parce qu’elle l’avait beaucoup rayé…
Elle ne connaissait pas pourtant beaucoup la demoiselle aux yeux de loup, mais elle l’aimait bien et donc lui parlait de sa vie privée aussi naturellement que si elle l’avait connu depuis toujours. C’était comme ça avec Yuki. Elle ne se cacher pas d’être comme elle était.
Puis, elle passa à l’étirement. Se mettant face a Aiiry pour mieux discuter avec elle si elle trouvé un sujet de conversation, elle écarta les jambes a son maximum et plaça ses bras en couronne pour allé ensuite toucher sa pointe de pied qui était tendue a un maximum. Elle fit sa pour les deux jambes et devant. Elle répéta ce mouvement plusieurs fois puis alla chercher trois gros tapis pour le travaille du grand écart. Le professeur voulait vraiment que ses élèves aient une bonne souplesse. Et tous ses élèves en possèdes a peu prêt une donc sa allé. Elles n’étaient pas à une cours de gym, et ce n’était pas que de la danse classique, mais la souplesse était toujours présente. On ne peu pas dansé si on est raide comme un piqué. Il faut, la souplesse et la grâce comme disait sa tante.

Yuki empila les tapis et mit sa jambe droite dessus pendant que l’autre rester au sol. Elle regarda l’horloge, c’était parti pour 3 minutes. Elle avait la flemme de faire plus. Ne sachant pas trop quoi dire, elle dit simplement :

- Tu as vu tout à l’heure, j’ai presque mon grand écart facial.

Elle lui sourit et regarda dans le miroir se que donné son écart. Celui la, elle l’avait depuis un moment. Le plus dort était le facial et le gauche. Quoi que le gauche, elle y arrivait assez bien même si sa hanche ne se plaçait pas toujours comme elle le voulait. 3 minutes écoulées elle passa à l’autre coté. Au bout de deux minutes elle se défit du grand écart :

- Aie !

Une crampe a la pointe de pied. Elle savait se qu’elle devait faire, mais sa lui faisait trop mal ! Ca lui faisait toujours ça quand elle travailler son grand écart vertical gauche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)   Mer 8 Déc - 6:25

La brune accepta avec une joie non cachée la proposition que venait de lui faire la demoiselle aux cheveux neige. Et qui consistait au faite de s'échauffer à deux. Tandis que Aiiry enlevait son pull large, l'autre jeune fille partit s'agenouillant devant le poste, elle changea le CD pour changer la musique. Peut être n'aimait-elle pas la musique qui passait à ce moment là? Tant mieux, la fille aux yeux trop maquillés aussi. Et si celle à la queue de cheval ne l'avait pas fait, ça aurait été elle. Toutes deux étaient toujours que toutes les deux. Personne d'autres n'était arrivée et en regardant son téléphone et aussi par la porte de l'entrée de la salle de danse, apparemment personne n'avait l'aire d'arriver, il était aussi encore tôt. Aiiry se retourna vers la jeune brune, et en l'observant, elle se disait qu'elle avait de bien jolie forme, à côté d'elle, la demoiselle au chignon mal fait, se trouvait pathétique. Les hommes aiment les formes généreuses et enjouées.

La tirant de ces observations, la demoiselle aux jolies formes lui proposait un premier exercices pour chauffer les muscles. Celui par lequel en tout sport, il fallait commencer. La course!

- On court ?

Cette question sonnait plus comme une invitation que comme une quelconque interrogation. La fille partit au pas de course et entreprit un tour de salle. Aiiry la suivit, se mettant à courir, elle fit trois fois le tour de la salle. Ce n'était vraiment pas ce qu'elle préférait et s'en passerait bien, mais c'était le mieux pour se chauffer tous les muscles. L'autre jeune fille s'arrêta aussi, celle-ci se mit au sol pour s'appuyer sur les coudes et commença à faire des battement de jambes. Quand à Aiiry, se mettant en équilibre sur une jambe, elle prit l'autre avec une main et s'étira. Quand la demoiselle brune prit à nouveau la parole, la jeune fille changeait de jambe.

- Tu as passée une bonne journée aujourd’hui ?

Elle aussi changea de jambe. Une bonne journée? Pas vraiment, elle avait oubliée son appareil photo, avait passé la journée à attendre la fin. Le seul truc de positif de ce jour avait été qu'elle fut autorisée à quitter le cours d'anglais plus tôt que la fin. Ou du moins, elle avait ainsi prit ce qu'avait dit sa professeur. Sa camarade rajouta presque de suite après.

- Moi je l’ai adorée ! Je me suis fait exclure de mon cours de théâtre et vais devoir m’excuser auprès du prof, mais a part ça ce n’était pas trop mal !

Au moins une qui était contente de sa journée. C'était drôle,elle avait l'aire d'être heureuse de se faire virer d'un cours. Bon elle aussi en était heureuse mais les autres se sentaient plutôt honteux. Ha, il disait qu'elle devrait s'excuser. Ça ne serait pas son cas. La brune se mit sur le côté et commença à faire des battements. Ensuite elle fit des exercices pour le dos tout en chatonnant avec la musique. Aiiry quand à elle, s'assit et tendant les jambes devant elle, et se pencha en avant pour attraper ses pieds. Puis elle passa en grand écart et se penchait sur une jambe puis sur l'autre. Et en se relevant elle répondit à la question de sa collègue.

-J'ai quitter mon cours d'anglais avant la fin et c'était la seule chose de bien dans la journée. Ton nom, c'est bien Yuki?

La demoiselle dont Aiiry pensait que son nom était Yuki, se mit à la barre. Et se mit à lui raconter sa journée en détaille. L'histoire du journal, celle du rôle principale qui lui avait échappé de peu, de tout un tas de chose que lui avait fait subir sa cousine, celle qui arrivait bientôt. Elle ne se connaissait pas vraiment toutes les deux, et pourtant elle débitait. Elle devait avoir besoin de parler. Aiiry écoutait attentivement. Elle se leva à son tour et se mit aussi à la barre. Posant une jambe dessus, elle se pencha dessus pour continuer d'étirer ses muscles. Puis fit pareil avec l'autre jambes et ensuite elle se remit au sol.
La brunette se mit en fasse d'elle, et en écart faciale pour se pencher d'un côté à plusieurs reprise et fit pareil de l'autre côté. Puis elle se leva et partit chercher des tapis pour s'entrainer dans ses grands écarts. Aiiry faisait de même mais sans les tapis. Leur professeur de danse semblait être une accrocs de la souplesse et appréciait particulièrement que ces élèves réussissent les exercices qui en demandait beaucoup. Elle avait ses trois grands écarts mais ne s'en vantait pas. La demoiselle aux cheveux blancs regarde celle aux cheveux bruns. Cette dernière empila les tapis et se mettant en position d'écart, elle jeta un coup d'oeil à l'horloge. La seule chose qui se trouvait aux murs de la salle avec quelques poster de grandes danseuses ou danseurs devenues célèbres dans ce domaine. L'échauffement des muscles n'est pas à négliger, et devait continuer. Une crampe ou pire un claquement de muscle, fait bien mal, et les étirement était fait pour justement éviter cela. Toujours personne ne les avait rejoint, toujours que toutes les deux. L'autre demoiselle reprit la parole, d'un ton plutôt fière d'elle, elle annonçait que tout à l'heure, elle avait presque réussit son grand écart facial. Aiiry lui sourit tout en se mettant à faire le pont, exercice pour son dos.

L'autre demoiselle lui sourit aussi, puis tourna la tête vers le miroir. La jeune fille au regard ambré, enchaina avec un autre exercice de souplesse. Elle se mit sur le ventre et attrapa sa jambe avec les deux mains et tira un peu dessus. Sa camarade passa sur l'autre jambe et peu de temps après.

- Aie !

Aiiry stoppa son exercice pour la regarder. Il lui semblait que la demoiselle avait une crampe. Elle se leva pour s'approcher et lui demanda où elle avait mal. Quand elle lui répondit que c'était son pied gauche, et que c'était une crampe, la demoiselle lui attrapa le pied pour lui tirer. C'est ainsi qu'on fait passer une crampe, cela fait mal mais c'était la seule solution. Elle s'excusa du faite de si elle lui faisait mal.

- C'est mieux là?

Ensuite, après un petit moment à lui avoir tirer comme il fallait le pied, elle lui demanda si ça allait mieux. Elle tourna la tête vers l'horloge. C'était l'heure et pourtant il n'y avait toujours personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishida Yuki



Messages : 12
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)   Mer 8 Déc - 10:19

- Si ! Mon prénom est bien Yuki.

Elle lui fit un sourire et se reconcentra sur ces exercices. Quand la crampe arriva. Elle allait étirer son pied vers elle mais la demoiselle Aiiry le fit avant elle. Yuki inspira et expira en même temps. Voilà, la douleur parti. Elle la remercia avec un grand sourire. Ensuite, elle regarda les tapis et décida de les ranger… Elle abandonna les grands écarts pour le moment. Quand elle revint sans les tapis, elle regarda l’horloge. C’était l’heur. Les autres n’allaient pas tarder à arriver.

Yuki décida que s’en était assez pour les échauffements étirement. Elle alla se placer devant le miroir, les coudes en appuyé sur la barre et regarda la fille au regard de loup. Elle allait li dire quelque chose quand un groupe de trois filles entrèrent en riant assez fort dans la salle de danse. Yuki les salua par pur politesse mais son ton était restait neutre. Elle ne les aimait pas trop et trouvait qu’elle se prenait un peu trop pour des petites starlettes alors que ce ne son que des fifilles a maman. Yuki les regarda toutes les trois amusée par leur conversation. Elle parlait d’un garçon comme si c’était la personne la plus importante au monde. L’une disait « ca sera mon mari » et l’autre qui répliquer d’un coup en disant que non, ca sera le sien. La troisième se mit entre les deux pour faire comme un grand discours important « les filles ça ne sert a rien de chercher, ca sera le mien d’homme. » Yuki regarda les filles puis Aiiry avec un sourire amusée et en haussant les sourcils histoire de dire « n’importe quoi »

La fille du milieu, la blonde, celle qui était au cours de théâtre avec elle se dirigea vers le poste de musique et s’agenouilla devant en regardant les CDs. Yuki lui dit sans même changer de position

- Tu n’as pas vu qu’on écoutait déjà ça ?

Elle n’avait pas dis ça sur un ton trop méchant. Juste lui faire comprendre qu’il fallait arriver plus tôt si elles voulaient s’échauffer avec la musique qu’elles voulaient. Yuki regarda la fille repartir vers ses amies. Elle dit quelque chose qu’elle n’entendit pas et préféra ça comme ça. Elle ne voulait pas s’énerver bêtement contre des filles aussi immatures.

Yuki s’éloigna du miroir et sourit à la demoiselle avec qui elle s’entendait bien. Et sans un mot par rapport a ce qui venait de se passé, elle lui dit simplement :

- On s’entraine en attendant le professeur ? De toute façon, il manque la moitié des filles et la prof’ est toujours en retard a cette heure la.

S’en attendre plus longtemps Yuki alla mettre le cd sur lequel se trouver la chanson qu’elles avaient besoin pour travaillé en regardant les filles qui s’échauffer en continuer de parler de garçon. Yuki soupira et changea de musique. La blonde la toisa, Yuki la regardait comme si elle n’en avait rien à faire, ce qui était le cas. Elle avait plutôt envie de rire. Puis elle regarda Aiiry

Ou alors, on cherche des nouveau pas comme avait demandé le professeur ? Elle laissa le choix à demoiselle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)   Ven 10 Déc - 11:04

-Si ! Mon prénom est bien Yuki.

Aiiry s'était bien souvenue. C'était une fille qu'elle appréciait assez, une qui restait naturelle, et qui ne cherchait pas à montrer ce qu'elle n'était pas. Yuki lui sourit et se remit avec sérieux dans ces exercices. Puis l'épisode de la crampe fut rapprochant. Bien sur, la demoiselle avait prit le pied de la doulourée pour lui étirer et faire passer la crampe. La brune lui fit un grand sourire et partit ranger les tapis. Cela l'avait-il refroidi pour ses exercices avec? Et quand elle revient il était grand temps que le reste de la troupe arrive.

La demoiselle au chignon brouillon continuait encore. Autant ne pas laisser refroidir les muscles en attendant. Quand à Yuki, elle partit s'accouder à la barre devant la glace. Et enfin des gens arrivait. Un groupe de trois filles. Ce qui fit lever les yeux au plafond de la jeune fille. Toutes les trois arrivaient dans la salle en s'exhibitionnant. Elles riaient à gorges déployées. La brunette les salua, ce qui ne fut pas le cas d'Aiiry, qui cette dernière ne leur lança juste un regard qui montrait tout le pathétisme qu'elle éprouvait pour elles. D'autant plus que ces pimbêches parlaient garçons. Elles parlaient du même et disaient toutes que celui-ci serait son future mari. C'était d'un ridicule! Les deux premières se contraient en répliquant chacune à son tour que non ça serait le sien, jusqu'au moment où la troisième intervint en disant que tout cela ne servait à rien car ça serait le sien. Et comme des soumises, les deux autres de turent. La demoiselle était bien curieuse de savoir de quel garçon il s'agissait pour qu'il est autant de succès. D'un autre côté, elle le plaignait, car avoir collé à ses basques trois starlettes de ce genre n'étaient en rien un cadeau. La blonde, celle à l'aire plus sur, plus arrogant, plus hautain que les deux autres, quitta ses petits chienchiens pour se diriger vers le poste. S'agenouillant devant elle se mit à fouiner dans la pile de CD. La musique semblait ne pas lui aller et Aiiry allait la remettre à sa place, car première arrivée première servie, si elle voulait choisir la musique elle n'avait qu'à venir plus tôt. Elle ouvrait la bouche mais ce qui fut devancé par Yuki.

- Tu n’as pas vu qu’on écoutait déjà ça ?

Alors elle referma la bouche. Très bonne réponse de la part de la brunette. Elle aurait été plus cassante, ce qui aurait put être moins bien. La blondinette prit un aire supérieur et alla se replacer près de ces compagnes à qui elle glissa quelques mots. La fifille à papa-maman disait que cette fille ne se prenait pas pour de la mer** à lui parler comme ça. Aiiry sera les dents pour ne pas intervenir. Pas en début de cours tout de même. Elle regarda la fille avec laquelle elle avait fait son échauffement. Cette dernière avait l'aire de s'en moquer. Peut être n'avait-elle pas entendue, et c'était tant mieux. Et cette demoiselle s'approchait justement de miss cheveux neige.

- On s’entraine en attendant le professeur ? De toute façon, il manque la moitié des filles et la prof’ est toujours en retard a cette heure la.


Aiiry trouvait que c'était une bonne idée. Surtout que ça lui ferait oublier les trois miss ''je me la pète!''. Yuki s'éloigna et se dirigea vers le poste. La changea la CD, ce qui amusa beaucoup la demoiselle. Cela était un jolie pied-de-nez pour l'autre immature. La regardant revenir vers elle, la jeune fille comprit que sa collègue avait mit le CD contenant le style de chanson qu'il fallait pour ce qu'elles devaient travailler. Les autres parlaient encore du fameux garçon qui les faisaient tant rêver et la blonde toisa Yuki. Ce qui n'échappa pas à Aiiry. Celle-là avait vraiment besoin qu'on la remette à sa place. Et le plus tôt serait le mieux! Qu'elle fasse attention à elle, dorénavant la demoiselle au regard inexpressif l'avait dans sa ligne de mir. Elle fini par se retourner vers sa compagne d'échauffement. Elle la tirait d'une certaine imagination vengeresse. Car oui, elle allait venger la belle Yuki.

-Ou alors, on cherche des nouveau pas comme avait demandé le professeur ?

Elle lui donnait un choix à faire. Mais que choisir? S'entrainer comme elle le lui avait proposé avant de changer la musique ou de trouver de nouveaux pas pour la chorégraphie comme le voulait la professeur. Bien que la madame souhaite que les deux soit fait, elle voulait donner l'opportunité à ses élèves de faire elles-mêmes la danse. Ce qui apportait de l'originalité. Elle choisit les nouveaux pas. C'était bien plus amusant que de ressasser toujours la même chose, c'était lassant.

-La recherche me tente bien.

D'un regard amicale pour la brunette, Aiiry lui donnait son choix. Elle préférait se concentrer sur elle au risque d'entendre un peu plus la conversation sans profondeur des ''bimbo'' qui se tenait là au milieu de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishida Yuki



Messages : 12
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Re: En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)   Sam 11 Déc - 11:23

Yuki tira un peu sur son haut en se plaçant à coté de d’Aiiry. Elle avait opté la recherche. Yuki savait très bien que tout les pas étaient inventés à la danse, mais il fallait que ça reste dans le genre et le rythme. Yuki refit les derniers pas que le professeur leur avait imposés pour réfléchir à quelque chose qui pourrait suivre. Les répétant plusieurs fois en attendant qu’une idée arrive. Ah ! En voilà une. Enfin c’était une petite idée. Elles travaillèrent seulement pendant 10 minutes alors que le professeur arriva seulement au bout de 15 minutes. Pourquoi ? Parce que l’autre bimbo avait fait quelque chose qui n’avait pas plus a Yuki.

Pendant que la demoiselle cherchait de nouveau pas, le groupe de trois filles étaient venu sur la piste de danse pour elles aussi travailler. Yuki ne dit rien, c’est normal qu’elles veuillent aussi travailler elles ne sont pas venu que pour parler de garçon quand même si ? Les ignorant, elle continua comme si de rien était mais a un moment, la blonde la bouscula. Cette dernière la regarda sans rien dire juste avec un petit sourire moqueur. Yuki c’était relevé avant d’allé lui parler :

- Hé, tu n’as peut-être pas remarqué que j’étais la ?
- Comment ne pas te voir toi !

Elle avait dit ça en la regardant de haut en bas se moquant. Les deux filles derrière rigolèrent fière de leur amie. Yuki croisa le bras et la regarda en haussant un sourcil. Elle ignora cette petite remarque de bas niveau.

- Tu n’as que ça à dire ? Pas d’excuse rien ? Tu es sur de toi ?
- Pourquoi est-ce que je m’excuserai auprès de quelqu’un comme toi ?
- Comme moi ?

Lui demandant exactement ce qu’elle voulait dire par la, elle commençait a s’énervait. Elle ne se prenait vraiment pas pour de la mer** celle la… Par contre, elle prenait Yuki pour la dernière des mer**s ca c’était sûr. Cette fois-ci, Yuki n’avait plus envie d’ignoré. Elle commença à gueuler sur la demoiselle est ses deux subalterne. Leur disant ce qu’elle pensait des filles dans leur genre sans mâcher ses mots. Devant même très vulgaire. Les autres filles commençaient déjà toutes a arriver, mais Yuki ne changea pas de ton elle continuait de débitait tout ceux qu’elle avait sur le cœur. C’était comme si elle allait sauter sur la demoiselle. La prof entra dans la salle en réclamant le silence :

- Yuki s’il te plaît tu te tais ou tu sors pour te calmer on est déjà en retard.

Se replaçant face au miroir en lâchant un simple « Tsss » elle refit sa queue de cheval. Puis elle croisa les bras et se mit en appui sur sa hanche gauche. Elle apporta sa main a sa bouche et commença a se rongé les ongles tout en faisant de la boude. Nan, mais c’était quoi ces filles ? Yuki soupira et regarda Aiiry. Ca ne servait a rien de s’énervait pour si peu.

- Excuse.

Elle s’excuser de s’être montrer comme ça, mais elle n’avait pas du tout apprécié comment elle l’avait traité. Comme une mer**… Elle avait dit en quelque sorte qu’elle n’en avait rien à faire des sous mer** sans famille qui ne mérite que ce qui lui arrive. Sa, elle le savait a cause de sa cousine Kaylee… C’était l’une de ses amies. Elle les choisit bien n’est-ce pas ? Le professeur se mit en place devant le groupe de fille et le cours débuta.

Yuki et Aiiry étaient les premières arrivait et aussi les dernières parti a cause de la fille aux cheveux bruns qui avait prit tout son temps pour se changer et évité de croisé cette blondinette. Ensuite, elles étaient allées s’assoir dans la salle de danse qui restait ouverte pour les élèves qui avait envie de travailler hors heur de cours…

- Elle a réussi à pourrir mon après midi celle-là… JE ne supporte pas ce genre de filles qui se sentent supérieure et ne vivent que pour plaire.

Ce n’était pas du tout du genre de Yuki de parlait comme ça des autres, mais elle en avait assez marre de cette fille. Ce n’était pas la première fois qu’elle avait faillit lui sauter dessus pour lui remettre les idées en place. Et le pire, c’était que Yuki faisait ça pour rien car la blonde ne l’écoutait que d’une oreille….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)   Dim 12 Déc - 4:16

Les deux jeunes filles arrivées en avance commençait à travailler ensemble, reprenant les pas précédent pour trouver une suite cohérente. Cela dura dix minutes seulement car la miss supérieure crue bon son idée de bousculer la brunette. Affichant un aire arrogant tout en toisant la demoiselle, la blonde avait l'aire satisfaite. Aiiry se contenta d'observer, chaque petit mimique était important pour comprendre ce qui se passait, et même pour prévenir ce qui pourrait suivre. Yuki qui était tombée se releva, pas très contente et cela se comprenait très bien. S'ensuivit un échange plutôt pas très amicale.

- Hé, tu n’as peut-être pas remarqué que j’étais la ?

- Comment ne pas te voir toi !

- Tu n’as que ça à dire ? Pas d’excuse rien ? Tu es sur de toi ?

- Pourquoi est-ce que je m’excuserai auprès de quelqu’un comme toi ?

- Comme moi ?

La blonde se prenait pour une princesse ou quoi? Une telle assurance dans sa position surprenait la jeune fille qui se contentait d'observer. La mademoiselle ''vous me devez le respect, je suis mieux que vous'' s'y croyait vraiment. D'où elle venait Aiiry avait déjà eu affaire à ce genre de fifille à papa. Des jeunes riches, populaires, jolies (ou pas d'ailleurs), aux états-unis, bien souvent c'étaient les pompom-girls, et la leaders du groupe était toujours, ou très souvent, couronnées reine du lycée au bal. Ce genre de filles qui se croit mieux que les autres, qui s'affiche, exaspérait la demoiselle qui faisait style quand l'une des filles la regardait d'un oeil, ''je reste en dehors de ça, je ne regarde pas, je n'écoute pas, je travaille!''. Ou pas! Bien sur qu'elle ne loupait rien.

- Yuki s’il te plaît tu te tais ou tu sors pour te calmer on est déjà en retard.

La professeur venait d'arriver et réclamait le silence, mettant tout sur le dos de la pauvre Yuki qui n'avait rien demandé. Jetant un regard en coin à la blondinette qui semblait ravis et affichait un sourire radieux, la jeune fille ses cheveux relevé en chignon eu une idée. Sa pauvre compagne n'osait plus rien dire, mais on voyait sur son visage le mécontentement, elle s'efforçait à se calmer. Aiiry regardait et l'une et l'autre, puis les autres élèves arrivèrent et le cours commença. Yuki fut mise à l'écart du groupes des trois, surement que la professeur ne voulait pas trop tenter le destin et ne pas risquer une nouvelle altercation entre ces jeune filles. Par chance elle ne lui attitra aucune place en particulier et put se placer à sa guise. Ce qu'elle fit et elle choisit la place la plus proche de la bimbo blonde. Yuki l'avait regarder sans comprendre et un peu blesser, mais elle n'allait surement pas être déçut par la suite, car la demoiselle n'avait pas occupé cette place par hasard.

Et le cours commença, sans embuche, pour le moment. Quinze minutes tout se déroulait très bien, jusqu'à ce que la blonde se retrouve bizarrement à terre. Aiiry lui tendit la main et s'excusant brièvement mais pas sincèrement.

-Pardon, je ne t'avais pas vu!

Elle reprenait exactement les mots que la demoiselle à terre avait utilisé un peu plus tôt et rajoutant cependant la négation. L'autre refusa son aide et se releva toute seule, trop fière d'elle pour accepter l'aide du fille qui n'était même pas du pays. Encore cinq minutes passèrent et de nouveau, elle chuta. Et cette fois-ci, Aiiry ne s'excusa point, elle la regarda étonnée.

-Tu chute bien souvent aujourd'hui, que t'arrive-t-il?

Un faux étonnement bien sur, car elle savait très bien pourquoi cette demoiselle tombait ainsi. La pimbêche la regarda d'un aire mauvais, comme si elle était prête à lui sauter dessus. Sauf que aucune raison aux yeux des autres ne justifierait ce geste si violent, car la jeune fille à l'habituel pull XXL choisissait bien ses moments pour la faire choir. À la troisième chute, Aiiry se pencha sur elle comme pour l'aider et en profita pour lui chuchoter à l'oreille quelques mots pour être sur qu'elle comprenne bien le message.

-À l'avenir, ne t'en prends pas à mes ami(e)s. Je peux être pire que ça!

Le reste du cours se déroula de la même sorte. Elle chuta encore et fini par changer de place, se faisant suivre par ces deux acolytes et Aiiry. Elle n'allait pas se débarrasser si facilement de sa nouvelle « amie ».
à la fin du cours, le groupe des trois pestes fut le premier à quitter la salle de danse. Bon débarras pensa la jeune fille et poussant un long soupire. Elle l'avait bien cherché et avait totalement mérité, bien que cela ne la ferait pas changer pour autant, elle affichera toujours cet aire de supériorité. Puis tous quittèrent au fur et à mesure la salle, à la fin seules restaient Yuki et Aiiry.

- Elle a réussi à pourrir mon après midi celle-là… JE ne supporte pas ce genre de filles qui se sentent supérieure et ne vivent que pour plaire.

-Je ne supporte pas non plus.

Ayant été élevée comme un garçon, elle supportait difficilement les filles qui aimaient se mettre toujours plus en avant que les autres, et c'était de même pour la gente masculine. Elle n'appréciait que les garçons ou les filles qui restaient naturels. Naturels mais pas coincés![b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)   

Revenir en haut Aller en bas
 
En voilà une bien belle journée ( Pv Aiiry)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Par une belle journée ensoleillée...
» Le matin d'une belle journée [PV Âme]
» Mam'zelle vous avez une bien belle façade. ~
» Une belle journée ensoleillée et lavage de voiture[ Summer & Nicolaï] ~ HOT~
» Belle journée pour se promener, n'est-ce pas ? [Alyss Yuki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AlexielR. Team :: Administration - HRP :: Salles de cours :: Danse-
Sauter vers: