AlexielR. Team

Tokyo. De nos jours. Abingdon School est un campus réputé pour les enfants de riches. Dans ces lieu, quatre personnes sont particulièrement connus ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Sam 6 Nov - 7:56

" Je n'ai aucune idée. "
Sur ces mots, Zeyn referma violemment son cahier d'Arts Plastiques. Cela faisait déjà un bon bout de temps qu'il vagabondait dans tout le campus, telle une âme en peine. Pourquoi ? Pour un simple devoir d'Arts Plastiques qui ne paraissait pas aussi simple aux yeux du jeune homme. Celui-ci repensa avec frustration au sujet donné par Kotobuki sensei :
" Je me fiche sous quel forme votre travail sera rendu, je veux juste que vous représentiez quelque chose d'unique, de captivant. "
" Captivant hein ? AH ! Je n'en ai vraiment aucune idée ! "


D'habitude, Zeyn se débrouillait pas trop mal avec les sujets d'Arts Plastiques mais cette fois, il avait vraiment du mal.
" Captivant, unique ? Je ne sais pas. "
En réalité, Zeyn avait toujours eu des difficultés avec les sujets un peu trop personnels et abstraits. En fait, il avait toujours un problème lorsqu'on lui demandait son opinion sur quelque chose ou sur ce qu'il voulait faire plus tard par exemple. Quand on lui posait la question, il répondait toujours la même chose :
" Je ne sais pas . "
Sa vie était vide. Il n'y avait rien qu'il aimait particulièrement, rien qu'il ne détestait, il s'était toujours contenté de ce qu'on lui donnait. Son entrée à Abingdon School s'était d'ailleurs fait grâce à ces parents qui l'ont incité à aller là-bas :
" Zeyn, mon chéri ! Comme tu dessines bien, pourquoi ne pas aller en classe d'Arts Plastiques dans la même école que ta soeur ? "
L'adolescent s'était contenté de hocher la tête. Pourquoi pas après tout ? Puisque de toute façon, il ne savait pas où aller. Toute sa vie jusqu'à présent était dictée par ses proches, " fais ceci, fais cela ". Le jeune garçon s'exécutait docilement sans jamais broncher. Cela expliquait donc le fait qu'il soit incapable de prendre des décisions par lui-même. Ou bien même de trouver quelque chose de captivant et d'unique pour son sujet d'Arts Plastiques !


" J'en ai marre, soupira t-il. Mais bon, puisque c'est un devoir noté, il faut que je trouve quelque chose.
Il réouvrit son cahier et partit de nouveau à la recherche d'un sujet. Au fur et à mesure qu'il se rapprochait du gymnase, il entendit des bruits à l'intérieur.
" Tiens ? Il y a des gens qui s'entrainent à l'intérieur ? Mais je croyais qu'à cette heure-ci, les club étaient terminés. "
Pris de curiosité, Zeyn se rapprocha discrètement de l'entrée du gymnase. Il jeta un rapide coup d'oeil à l'intérieur.


C'est là qu'il la vit.




_________________



Dernière édition par Ichimaru Zeyn le Sam 20 Nov - 9:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Dim 7 Nov - 1:46

Il faut savoir un petit détail sur moi? Jamais je ne me déplace sans mon appareil photo, et si je ne l'ai pas à la main, c'est qu'il est rangé dans ma poche ou peut être bien mon sac. Mais chose sur, il ne me quitte jamais. Après tout, on ne sais jamais quand je pourrait en avoir besoin. Et une de mes grandes manies, qu'il va d'ailleurs falloir que je change, c'est de prendre les gens en photo avant même de les connaître et bien souvent je ne demande même pas la permission. Chez moi c'est un instinct, je dégaine mon appareil plus vite que les mots. Et comme je suis assez froide, peu patiente avec les gens je n'attire pas beaucoup la sympathie de ceux-ci. En bref, je suis une solitaire et en plus un peu rebelle, avec de vilaines manières assez grossières des fois.

Enfin, tout ça pour dire qu'arrivant à mon dernier cours de la journée, j'ai vue cette professeur et sans savoir pourquoi je l'ai prise en photo. Et bien sur ça n'a pas plut et je me suis retrouvée à la porte. Logiquement, j'étais censée rester devant cette porte, mais postée au côté d'une fenêtre avec ce paysage automnal qui m'appelait, je n'ai pas put résister et je suis partit.
Mon appareil photo en main, je me suis baladée dans la cour, prenant des photos par-ci par-là. Ces feuilles tombantes, mi-orange-jaune-verte-rouge, que c'est beau. Avec une légère brise pour les faire danser. J'adore! Peu à peu, je me perdais mais je continuais ma promenade et ma séance photo. Même si les paysage ce n'est pas ce que je préfère photographier. Ma passion se pencherait plus sur les portraits. Être photographe pour un mariage ou pour un magasine de mode, par exemple. C'est ce que j'envisage pour mon future moi.

J'entendis la sonnerie qui annonçait la fin des cours et donc le début des club. La professeur qui m'avait mise à la porte allait surement me convoquer demain ou dans les prochains jours pour avoir désobéit et être partit sans autorisation. Bien que je sois du club de photographie, je ne m'y rendais pas, d'abord parce que j'étais bien là où je me trouvais, ensuite que je prenais des photos, et pour finir, je dois l'avouer, j'étais un peu perdue. Au fur et à mesure que j'avançais, j'ai finit par me retrouver au complexe sportif. Les cours n'avait pas fini, il y avait encore des élèves qui s'entrainaient. J'en ai profité pour prendre encore quelques photos, avec cette fois, des modèles et pas que de la nature morte, même si c'est très joli parfois.

J'ai dut prendre quatre cinq photos avant que la sonnerie de fin de journée ne retentisse et que tous partent à priori pour la douche. Je me suis assise là, sur un banc. Rangeant mon appareil je me mit à regarder le ciel, celui-ci commençait peu à peu à s'assombrir. Attendant que tous les élèves quitte le gymnase je m'y introduisit. Un ballon avait été abandonné là, au milieu du terrain. J'allai le ramasser et commença à dribbler avec. C'était amusant j'aimais bien ça, mais pour moi, cela restait un passe-temps, un amusement, ce qui ne plaisait pas à mes chers parents qui auraient voulut que je devienne une pro en n'importe quel sport. Mais pour être pro, il faut être passionné, car c'est beaucoup d'entrainement et peu de temps pour le reste. Sauf que mon problème, c'est que moi j'aime le reste.

Je m'amusais avec ce ballon abandonné, je dribblais, je l'envoyais au panier, le récupérant en courant, je recommençais, comme une vraie partie de basket seule contre moi même. Je m'essouffla vite et me stoppa, restant juste au milieu à dribbler, envoyant voler la balle au panier pour marquer. Soit il rentrait soit il rentrait pas. Mais comme je restais assez près, c'était souvent qu'il rentrait dans le cercle de fer.
Non, ce n'était pas ce que je préférais et même si je prenais que le domaine sportif. Le sport qui me plaisais, m'attirais, c'était ceux qui étaient créatifs, artistique, comme la danse, le patinage artistique ou encore la natation synchronisée.
Bien que je m'amusais, j'en eu marre. J'envoyai une dernière fois le ballon et cette fois je n'allai pas le chercher. Il rebondit un moment avant de se stopper et moi, je restai là, à le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Dim 7 Nov - 10:13

Elle était en train de jouer au basket. Seule.

Elle ? Zeyn ignorait son nom, il ne l'avait jamais vue auparavant. Il s'en serait souvenu sinon car la jeune adolescente était tout simplement... Inoubliable.

Son apparence tout d'abord. Elle était habillée d'un pull trois fois trop grand sous lequel on pouvait deviner son corps frêle et menu. Sa peau était aussi blanche que de la porcelaine, lui conférant un air de poupée. Ses longs cheveux fins étaient dotés d'une couleur singulière. En effet ils étaient blancs. La jeune fille possédait de magnifiques yeux dorés avec des reflets ambrés. Elle était belle mais sa beauté avait quelque chose d'inaccessible. Cela était sûrement dû à l'air froid et désinvolte qu'elle arborait sur son, pourtant, si joli visage.

Ce n'était pas tout. Il fallait la regarder jouer au basket. Zeyn n'avait jamais vu quelqu'un possédant autant de grâce. Elle courrait, dribblait, marquaient des paniers,... Même ces actions simples étaient sublimés quand c'était elle qui les faisait. La belle était agile, ne faisait pas de mouvements inutiles, ses tirs étaient précis. Ajouté à tout cela, une prestance, une grâce féline. Zeyn avait sous ses yeux une beauté sauvage, indomptable.

Il ne pouvait détacher ses yeux de la belle inconnue. Instinctivement, il saisit son crayon et commença à dessiner sur son cahier d'Arts Plastiques. Son coeur battait plus vite, le jeune étudiant ne s'était jamais senti ainsi, il était comme... Hypnotisé. A ce moment-là, Zeyn dessina comme il ne l'avait jamais fait de toute sa vie. C'était comme s'il était entré dans une sorte de transe. Plus rien ne pouvait l'arrêter.

Plus rien ?
Zeyn entendit l'echo d'un ballon qui tombait sur le sol.
" Tiens ? Elle s'est arrêtée ? "
Il leva les yeux de son cahier et vit que la fille avait effectivement arrêté de jouer au basket.
" Mince... Elle m'aurait vu ? " s'inquiéta t-il avant de se rassurer.
La belle ne l'avait apparemment pas encore remarqué. Elle était d'ailleurs en train de fixer le ballon de basket d'un regard vide.
Zeyn retourna sur son dessin. Cela n'avait plus d'importance maintenant puisqu'il avait réussi à immortaliser la scène. Il repensa alors à ce qu'il avait ressenti.
" Quelle expérience étrange ! C'est la première fois que je ressens un truc pareil ... C'est donc ça la captivation ? se dit-il en frissonnant. Bon, maintenant que j'ai terminé mon sujet, je crois que je vais aller au réfectoire, il se fait tard et je commence à avoir sérieusement faim... "
L'adolescent ferma son cahier et s'apprêtait à partir lorsque, en levant les yeux, il vit plantée devant lui une froide beauté qui le transperçait de ses yeux dorés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Dim 7 Nov - 12:54

Maintenant que le ballon était complètement à l'arrêt, je me posa assise sortant de nouveau mon appareil photo afin de voir mes prises du jour. Mais à peine je commençais que je sentais comme une sensation bizarre, celle d'être observée. Je me releva rapidement, d'un geste souple, assise en indienne il est facile de se relever avec grâce. Mais il faut dire que à ça je ne fait pas vraiment attention. Pour tout dire, je fais de la danse, et il est vraie que le professeur me dit souvent que j'ai la grâce d'un félin. Je le laisse dire, n'étant pas vraiment d'accord avec lui, mais bon, ça lui fait plaisir de le dire, alors qu'il le clame.

En attendant revenons-en à cette présence observatrice. Euh... observateur. C'était un jeune homme! Un garçon concentré à fond sur un cahier. Il y écrivait des choses. Des choses? Écrivait-il sur moi? Mon appareil photo encore en main, je désactiva le flash pour pas attirer son attention à moi, et je prit ce mystérieux brun à lunette penché sur son cahier. En regardant la photo après l'avoir prise, je le détailla. Allure plutôt de gringalet, à première vue, je lui donnerais 16-17 ans vue sa taille, entre 1m70 et 1m80 et vue sa corpulence je dirais qu'il ne dépasse pas les 65 kilos. Analyses toutes en chiffres que je faisais là, ça me ressemble bien, tient, mais il faut dire que bien souvent je tape dans le juste. Continuant dans la description de se garçon, on remarque ses cheveux brun lui tombant sur le visage, cheveux qui ressortent pas mal sur la photo surtout avec la pâleur de sa peau, un asiatique surement.
Sur la photographie je ne voyais pas vraiment son visage penché sur son cahier, avec en plus les cheveux qui tombaient devant.

Je releva la tête de mon appareil car j'avais remarqué du mouvement. En effet il refermait son cahier et s'apprêtait à partir. Sauf que, dommage pour lui, je n'était pas de cet avis, je voulais savoir ce qui se trouvait sur ce cahier, surtout si ce qu'il écrivait depuis tout à l'heure me concernait. C'était bien la première fois que je me souciais de ce que pouvait penser quelqu'un de moi. Mais oui, d'habitude, je m'en fiche complètement et pourquoi pas là? Peut être parce que d'habitude les gens viennent me voir pour me dire ce qu'ils pensent de moi, alors que là, il s'était contenter de rester à distance et de prendre notes. Mais pour quoi faire ces notes? Oui, c'est ça qui m'intriguais.
Je m'avança jusqu'à lui, silencieuse. Je me planta devant lui, et quand j'allais lui tapoter l'épaule pour enfin attirer son attention, il releva de lui même la tête, comme si il avait sentit que j'étais là. Je planta mon regard froid dans le sien. Intriguant ces yeux, vairons. Il avait des yeux vairons. Un vert et un rouge. Jamais vu, pour moi c'était du jamais vue. Mais cela ne me déstabilisa pas pour autant et ne me fit pas oublier le pourquoi je m'étais approché de ce jeune homme.

Je jeta un rapide coup d'oeil à son cahier qu'il tenait sous son bras avant de revenir à ce regard de deux couleurs. Ces yeux qui me regardaient , n'avaient pas l'aire assuré. Un timide? Peut être aussi que mon regard froid y était pour quelque chose. J'adoucis quelque peu la froideur de mon regard, je ne voulais pas non plus le voir partir en courant, mais par contre qu'il compte pas sur un sourire. Je ne sourit qu'en de rares occasion et pour ainsi dire, quasiment jamais. Cela m'arrive quand j'ai pris une très belle photo dont je suis fière ou quand je m'amuse vraiment bien avec des gens. Mais rare étaient les gens qui restaient en ma compagnie.
Enfin bon, ils font bien comme ils veulent. Nos moutons... Ha oui, ce garçon et son cahier. Comment aborder le sujet sans attaquer? Faisant attention à poser mon ton de voie sans qu'il soit ni agressif, ni violent, ni trop froid mais juste neutre, je pris la parole.

-Qu'est-ce que c'est qu'y a là d'dans?

Je montrais le cahier de mon index vernis de noir, comme bien souvent. Pourquoi noir? Simplement parce que cela fait mieux ressortir mes ongles, contrasté avec ma peau plutôt pas mal claire. Et je continuais de le fixer de mon regard sans expression.
Et si il lui prenait l'envie de partir sans me répondre, alors peut être bien que ma main ferait un rapide détour sur ce cahier. Je voulais juste savoir si c'était bien sur moi qu'il écrivait, et si le sujet était tout autre, qu'il écrivait juste comme ça et que je me trouvais là par pure hasard, je laisserais tomber l'affaire. Mais je voulais en avoir le coeur net. Le tout était de voir au ton de sa voie et à son regard, si il allait mentir ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Mar 9 Nov - 5:00

Zeyn était tétanisé.

Qu'allait-il bien pouvoir faire maintenant ? La jeune fille se tenait devant lui et continuait à le fixer. Elle devait surement s'interroger sur la raison de sa présence ici. Qu'allait-il bien pouvoir lui dire ?

" Désolé, je passais par hasard et je t'ai vu jouer au basket. T'es drôlement forte tu sais ? "
Zeyn écarta rapidement cette proposition. Non, c'était un mensonge bien trop flagrant. Et puis il sentait que, les yeux de cette fille arriveraient à voir à travers ses mensonges.

" Je t'ai vu jouer au basket et j'ai eu une envie soudaine de te dessiner ! Dingue non ? "
Le jeune garçon s'ébouriffa la tête. Non, c'était bien trop direct ! Elle allait le prendre pour un fou. Il ne pouvait pas mentir et il ne voulait pas être trop franc. Zeyn était donc dans une impasse.

Il tenta un rapide coup d'oeil vers l'adolescente.
Maintenant qu'il était juste devant elle, il put admirer son visage de plus près.
Elle avait vraiment un très joli visage ! Ses traits était doux, sa bouche et son nez étaient finement dessinés, ses yeux dorés étaient mis en valeur par du maquillage noir tout autour. Une vraie poupée de glace.

" Non, je n'ai pas le temps de m'attarder sur son visage, il faut que je me sors de cette situation ! " se dit-il en se ressaisissant.
La belle semblait analyser avec attention son cahier.
" Mince, elle a vu mon cahier ! " paniqua -il.
Zeyn se sentait assailli de tous les côtés, il n'avait plus aucunes échappatoires. L'envie lui prenait sérieusement de prendre ses jambes à son cou.
" Il faut que je dises quelque chose... Il faut que je dises quelque chose !

-Qu'est-ce que c'est qu'y a là d'dans ? fit une voix claire, rompant ainsi le silence qui régnait.

Abasourdi, Zeyn leva les yeux vers la propriétaire de la voix qui continuait à l'observer froidement. Elle pointait de ses fins doigts blanchâtres, recouverts de vernis noir, le cahier d'Arts Plastiques.

"... "
Elle avait le droit de savoir après tout. Le dessin la représentait ELLE. De quel droit pouvait-il la dessiner à son insu ? Il lui fallait son accord. C'était lui qui était en faute depuis le début. Maintenant, il n'avait plus qu'à s'excuser auprès de la jeune étudiante. Elle pourrait faire ce qu'elle voudra du dessin. Le déchirer, le brûler, le balancer...
" C'est dommage tout de même... Dire que j'avais enfin trouvé quelque chose de captivant... Bon ben, il me reste plus qu'à trouver un autre sujet maintenant. "
Il ouvrit alors son cahier, résigné, l'ouvrit à la page du dessin et le tendit à son interlocutrice, guettant avec appréhension sa réaction.

Spoiler:
 

{ Allez-y, rigolez ! ==" Bon c'tait pas tellement comme ça que j'voulais la représenter mais bon... J'imaginais plus jolie mais sur papier ben c'tait moins bien xD Ah je sais le corps est trop petit ! Rho bon tant pis... }

_________________



Dernière édition par Ichimaru Zeyn le Mer 10 Nov - 8:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Mer 10 Nov - 6:11

J'attendais patiemment une réponse de la part de ce garçon, mais rien ne venait. J'étais donc si effrayante que ça? C'est qu'il se faisait désirer le jeune homme. Mais à savoir, ma patience à quand même des limites. Alors qu'il soit timide ok, mais je n'ai jamais mangé personne. Et ça m'étonnerais qu'une telle rumeur court déjà sur moi. Bien que je soit la reine pour les collectionner, en si peu de temps, cela relèverait du record.
Je croisa les bras, commençant à perdre le peu de sympathie que j'avais arboré pour ne pas le faire fuir trop vite.

-J'vais pas t'bouffer, j'chui pas cannibale!-

Ha ça non. Même à la limite végétarienne.
Oui, je sais, ma façon de parler pour une jeune demoiselle, laisse à désirer. Mais c'est comme ça, et faut faire avec. C'est surtout les professeurs qui n'apprécie pas trop, généralement les élèves, sauf bien éduqué ou autre du genre, parlaient tout comme moi. Il est vraie, que bien souvent, quand ma voie s'élève on se retourne vers moi, comme pour être sur que ce soit moi qui parle.

Est-ce que ça venait de ma voie ou bien de ma façon de m'exprimer, ou encore du faite que c'était peu? Bien sur que je parle peu souvent, mais ça ne vient pas d'une quelconque timidité, plutôt d'un je m'en foutisme, ayant tendance à bien énerver les rares gens qui s'adresse à moi.
Mais laissons tout ça et revenons vers ce garçon, qui n'avait toujours pas réagit. Ha si, enfin une réaction. Il me présentait son cahier, l'ouvrant à une page bien particulière puisqu'il la sélectionna avant de le tourner vers moi pour que je puisse voir à mon tour. Je décroisa les bras pour attraper le cahier, qu'il ne tombe pas si il le lâchait.

C'était un dessin. Et j'avais comme l'impression bizarre que ce dessin me représentait. Je regarda tour à tour le garçon, auteur de cette page, et la page en question, étonnée. Alors ça, je ne m'y attendais pas. Plutôt une surprise.
Je détailla le dessin. Cherchant le détail qui me montrerait que ce n'était pas moi qu'il avait dessiné sur cette page, mais rien à faire. Je demanda confirmation, n'y croyant pas.

-Mhh, c'est moi?

Que dire de plus? J'en avait aucune idée, je ne m'était jamais, auparavant, retrouvée dans ce genre de situation. C'était un joli dessin, mais, si c'était moi, pourquoi? Pourquoi moi? Je paraissait si bizarre que ça aux yeux des gens pour qu'ils se mettent à me dessiner?
Ho et puis zut. Ils pensent bien ce qu'ils veulent, je m'en fiche. Je vie, n'est-ce pas le plus important? Je suis en vie et libre. Avoir des gens qui vous entour? Le monde peut être bien cruel. Même si je serais pas contre, je suis bien trop méfiante. D'autant plus que les gens ne m'approche pas vraiment, le peu de courageux ont bien vite abandonné. Pour être mon ami, il faut de la patience, mais genre beaucoup. Je suis pas facile.

Relâchant son cahier, le poussant vers lui. Pour lui faire comprendre qu'il pouvait le reprendre. Je prit en main mon appareil qui me sert à faire des photos, je bidouilla quelques touches, comme cherchant un truc. Trouvé. Je tourna l'écran vers le jeune homme, lui montrant la photo que j'avais prise de lui, juste avant de m'approcher.

-Comme ça, on est kit!

Je remballa le tout et me dirigea vers la sortie d'un pas lent et m'arrêta juste à la porte, voyant la foule de monde au loin se diriger au réfectoire. Trop tard! Les foules, très peu pour moi, j'irais après. Mais que faire en attendant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Mer 10 Nov - 9:57

La belle inconnue prit le cahier et examina le dessin. Elle l'observa attentivement pendant un bon moment avant de demander :
- Mhh, c'est moi ?

" Ben oui c'est toi ! Qui veux-tu que ce soit ? "
C'était ce que Zeyn voulait sortir mais il n'osait pas, étant trop timide. Et on peut dire que l'aura de la jeune fille ne faisait qu'aggraver les choses. Il sentait qu'elle était d'un naturel franc et direct, contrairement à lui qui était de nature timide et taciturne. C'était aussi cela qui l'impressionnait chez elle ! Elle avait beau avoir une apparence délicate et fragile, on voyait bien qu'elle ne se laisserait pas démonter par qui que soit ! L'étudiante avait l'air de cacher un caractère plutôt explosif sous son masque de glace.

D'ailleurs, celle-ci était plongée dans ses pensées.
" C'est... c'est mon dessin qui lui fait cet effet là ? " s'inquiéta Zeyn.
Peut-être qu'il était tellement hideux qu'elle en était choquée ? Mais pourquoi ne disait-elle donc rien ?! Le jeune garçon s'attendait à recevoir son cahier en pleine figure, des critiques cassantes sur son dessin. Mais RIEN. La jeune fille était plongée dans un profond mutisme. Ce silence le tuait.

La belle s'anima enfin. Elle lui rendit son cahier sans un mot. Elle saisit alors dans sa main son appareil photo, sembla sélectionner un cliché qu'elle montra ensuite au garçon. Celui-ci observa la photo et émit un mouvement de surprise.
" Mais... c'est moi sur la photo ! "
Il l'observa plus attentivement. On le voyait plongé dans son cahier d'Arts Plastiques, les cheveux lui tombant sur le visage.
" Plus suspect, tu meurs..., se dit l'adolescent. N'empêche, la photo est belle... Cette fille est douée. Elle doit sûrement faire partie de la classe de Photographie. "
Il avait au moins une information sur elle maintenant.

La jeune fille se rapprocha de lui, le regarda dans les yeux et sortit, d'un ton neutre :
- Comme ça, on est quitte !
Elle rangea alors son appareil, remballa ses affaires et se dirigea vers la sortie.

Le jeune homme eut un temps de réfléxion avant de réagir.
" Attend... Elle est en train de s'en aller là ?! ... C'est tout ? "
Et si, la belle était visiblement en train de partir. Zeyn tendit la main vers elle, tentant vainement de l'arrêter. Il y avait encore tellement de choses qu'il voulait savoir ! Quel était son avis sur le dessin ? Qui était-elle ? Et oui, il ne connaissait même pas encore son identité ! Cette belle inconnue avait piqué sa curiosité à vif. Des milliers de questions se bousculaient dans sa tête.

Zeyn pris alors son courage à deux mains. Il s'avança vers la mystérieuse jeune fille en accélèrant le pas, se planta devant elle et lui demanda timidement :
- Euh, c'est quoi ton nom ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Jeu 11 Nov - 0:46

Sans avoir bougé, je regardais ces gens se bousculer les uns les autres dans la file d'attente pour accéder au self. Pourquoi se marcher dessus juste pour pouvoir être en première ligne pour manger? C'est un truc qui m'échappais complètement. Les gens était désespérant. Toujours à vouloir être le plus fort, le meilleur, le premier. Je trouve ça tout bonnement pathétique. Tout comme se passionner pour un acteur ou un chanteur et avoir des posters de cette personne affiché partout.

Ce que j'affichais sur mes murs, ce sont mes photos, toujours celles que je trouve soit plus jolie, soit car elles recèle un certain mystère qui me fascine, ou encore de photos qui me tiennent à coeur. Comme mon petit frère. Bien qu'il accapare l'attention de ces chers parents, je ne lui en veux pas, ils ont toujours voulut que lui. Moi j'étais l'erreur, le trop, c'est bien pour ça que je me retrouvais ici.
Bien qu'à la base, j'étais destinée à une maison de correction. Tout ça pour avoir empreinté leur voiture sans permission.
Bon, ok j'avais eu un PV et la voiture avait fini à la fourrière, mais pas de quoi fouetter un chat. Enfin bon, après une petite fugue, je suis tombée ici et pour ''eux'', tant que je suis pas dans leurs pattes ça leur vas, alors voilà.

Bref, je savais toujours pas quoi faire en attendant que la foule se dissipe. Je regardais autour de moi, cherchant un endroit reculé où me poser quand je vit une silhouette surgir devant moi. C'était le garçon au cahier. Voulait-il que j'efface sa photo? Si c'était pour cela, je le ferais mais je ne garantis pas que je ne le reprendrais pas en photo plus tard.

C'était une manie chez moi. Prendre des photos comme ça, à tout bout de champ. Si je vous vise avec mon objectif, ne le prenez pas mal, au contraire, c'est que je vous trouve un minimum d'intérêt. Soyez-en flatté plutôt que vexé.
Mais en faite, non! Il me demandait juste mon nom.

- Euh, c'est quoi ton nom ?

Et bien, et bien. J'entendais pour la première fois sa voie. Timide et peu assurée. Fluette et discrète. Ouais un grand timide. Mais il avait été cash et droit au but. Pourquoi voulait-il le savoir? Enfin bon, ne pas lui dire ne m'avançais à rien. Et au moins, si il voulait faire causette avec moi, ça me ferais passer le temps.

-Aiiry.

Satisfait? Bien quoi d'autre?
Je devrais peut être lui demander le sien en retour. Allé, au moins pour la politesse.

-Toi, c'quoi?

Langage un peu barbare je doit bien l'admettre. Mais je l'avais adopté et pour m'en débarrasser c'était pas aussi simple qu'on pourrait le penser. Bien que j'ai maintenant une apparence plutôt féminine, certes totalement différente de ces poupées barbies qui se baladaient, exhibitionniste de leurs nouvelles coiffures, ou chaussures ou autres du genre. Je suis plutôt dans le style provoque, froide et parfois sexy. Enfin, ce mot je ne l'aime pas trop, alors oublions.

Provoque, car je ne m'habille pas vraiment en suivant les règles. Jupes courte, jeans déchirés, débardeurs courts, chemisettes pas tout à fait bien boutonnées, ce qui amène au ''sexy''. Et froide, car je porte très souvent un trop long et trop grand pull pour moi, qui cache un peu ce que je suis, et aussi fasse à l'attitude que j'arbore, tout le temps ou presque. Après il y a les petits détails sans vraiment grande importance, ils complètes juste mon, si particulier, style.

Assez parlé de moi, ce garçon allait-il me répondre, ou continuerait-il à jouer les muets comme une carpe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Lun 15 Nov - 5:51

" ... "
Zeyn demeurait immobile devant l'étudiante. Encore sous le choc, il se repassa la scène dans la tête :
" Euh, c'est quoi ton nom ? "
Ah oui c'est vrai. Elle était sur le point de partir quand soudain, il s'était planté devant elle et lui avait demandé son nom.
" ... "
Le jeune homme rougit alors violemment. C'était la première fois de sa vie qu'il se sentait aussi embarrassé. Ah, il avait l'air fin maintenant ! Déjà qu'elle devait le prendre pour un fou, mais là, il devait avoir carrément l'air d'un crétin fini !
" Euh, c'est quoi ton nom ? "
AAAAAAAAAAAAAH ! A chaque fois qu'il se répétait cette phrase, Zeyn avait envie de se rouler par terre, la tête entre ses mains tellement il était embarrassé ! Il aurait pu dire autre chose de moins, de moins... NIAIS, DIRECT, VOILA ! Pourtant ce n'était pas les formules qui manquaient, il en avait lu des tonnes et des tonnes dans ses manuels de méthodologie pour se faire des amis. Arrivé au moment fatidique, il fallut qu'il sorte une phrase aussi dénuée de subtilité, aussi franche, aussi CASH comme le diraient les jeunes de nos jours...
" Mais quel idiot ! "
Zeyn était désemparé. Il ne savait plus quoi faire pour rattraper ce qu'il venait de dire. Surtout qu'il venait de passer pour quelqu'un de très impoli puisque la moindre des choses avant de demander son nom à quelqu'un était de se présenter d'abord ! Ah, il avait tapé fort... Fou, crétin, impoli. Il se demandait ce qu'il pouvait encore faire pour aggraver davantage son cas.

Il jeta un regard désespéré vers sa mystérieuse interlocutrice. Celle-ci restait immobile et continuait à le fixer, silencieusement. Il crut déceler un semblant de surprise sur son visage. Bah, elle devait se demander sur quel abruti elle était encore tombé !

- Aiiry.

Zeyn se redressa, croyant qu'il était en train de délirer. Attendez, elle lui avait répondu là ? Il ne rêvait pas, elle avait bien dit " Aiiry " ?

- Toi, c'quoi ?

Stop stop stop... Il lui fallait une pause. Alors, si on résumait bien la situation, non seulement la jeune fille lui a donné son nom, mais en plus elle était en train de demander le sien.
"... HEIN ?! "
Zeyn n'en croyait pas ses oreilles !
" Ooh... C'est sérieux, je ne rêve pas ! "
Le jeune homme était littéralement aux anges.

L'adolescent sortit de son euphorie. Bon, il était tout de même temps de lui répondre à cette fille. Elle lui avait posé une question. Zeyn déglutit une dernière fois avant de répondre d'une voix un peu plus assurée :
- Zeyn. Ichimaru Zeyn.
Voilà c'était fait, ils s'étaient échangés leurs noms respectifs. Que faire maintenant ? C'était lui qui avait engagé la conversation, il devait donc trouver quelque chose à dire.
"... "
Que dire...
Zeyn songea alors à la photo qu'elle avait prise de lui.
- Alors aherm, tu fais de la photographie ?



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Mar 16 Nov - 22:52

Après ma question, enfin mon retour de politesse, j'attendais une réponse. Comme à chaque fois qu'on pose une question, sinon pourquoi la poser. Bref, c'est logique!

Mais pour le moment, le jeune homme avait l'aire plus choqué que d'avoir envie de me répondre. Mon prénom n'avait tout de même rien d'étrange! À part qu'il ne me va pas vraiment. Aiiry, si on le décompose, Ai veut dire Amour. Aïe! En effet, avec mon expression sans expression, on me signifiais de froide. Un peu le contraire de l'amour, qui donnerait plus un sentiment de chaleur.
Enfin c'est pas pour autant qu'il faut qu'il affiche cette tête de choqué. On choisit pas son nom.
Et pour mon cas, ceux ne sont même pas mes parents qui l'ont choisit, mais le médecin qui m'a fait naître. Mes parents me l'ont avoué il y a pas très longtemps. Après réflexion, ils auraient voulut m'appeler Alexandra, avec comme diminutif, Alex! Surnom qui va aussi à une fille qu'à un garçon! C'est la joie pour moi, une fille. Une fille travestit jusqu'à l'âge où elle put enfin prendre ses propres décisions.

Enfin depuis je me suis bien rattrapée! Même si mes mauvaises manies chopées avec les gars, les seuls qui voulaient bien jouer avec moi étant plus jeune, ne me quittaient pas. Oui je cogne quand je suis énervée et je parle mal. Et comme tout gars de mon âges, il m'arrive d'avoir un esprit pervertit.

Zeyn. Ichimaru Zeyn.

Zeyn. Ichimaru Zeyn. Il me répondait enfin. Je ne connaissait pas ça comme nom. En même temps cela fait peu de temps que je suis au Japon. Tient d'ailleurs au moins un truc sur lequel je pouvais remercier mes parents. Leur mélange d'origine m'avais permise d'être bilingue et ça, ça c'était bien. Ainsi je n'avais aucun difficultés à comprendre mes interlocuteurs. Bien que eux puisses en avoir, car il m'arrive souvent d'inter-changer les deux langues. Je fais un petit mixte à ma convenance. Ce qui fait parfois des mélanges bizarres et peu comprit. Mais depuis que je ne vais plus au cours d'anglais, il m'est plus facile de parler japonais, disons presque tout le temps.
En tout cas, on sentait dans sa voie, qu'il avait l'aire plus assuré que lors de sa première prise de parole.

- Alors aherm, tu fais de la photographie ?


Mais c'est qu'il allait devenir bavard. Et quelle perspicacité!
C'est ce que je voulus tout d'abord répondre, mais je ravala ces paroles, un peu blessantes. Il ne l'avait pas mérité. L'ignorer?
Je commença de nouveau à avancer, le contournant, avant de remarquer que pour l'attente au self, il y avait encore trop de monde à mon goût. Dépité, je me retournai vers Zeyn. Puis m dirigea vers le mur, pour m'y adosser et me laisser glisser le long, afin de m'assoir tranquillement.
Assise en tailleur, ma jupe retombait sur mes cuisses, couvrant ainsi mon intimité. Je sortit mon appareil photo.

-Ouais, photo, com'toi t'doit être en dessin.

Oui je lui répondais.
N'en soyez pas si surpris, il m'arrive aussi d'être aimable. Je le suis avec les gens qui ne me cherche pas de noises, et là c'est le cas de ce jeune homme. Il cherche pas les emmerdes. C'est juste un grand timide qui joue les curieux. Pourquoi avec moi? J'en ai aucune idée!

Je regardais la foule se presser, se bousculer, tout ça pour avancer plus vite. Tout ça pour être devant, pour être servis plus vite. Mais que c'est pathétique! Un réfectoire est conçut exprès pour qu'il y est assez pour nourrir tous les élèves. D'autant plus qu'il y avait les petites anorexiques qui mangent rien, faut surtout pas grossir.
Mange et fait du sport, c'est mieux pour la santé!

Et lui au faite, il n'allait pas manger? Je regarda la foule puis le garçon et encore la foule. Ouais, surement qu'il pensait comme moi. Pas intéressant d'y aller maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Jeu 18 Nov - 6:58

Elle le contourna sans dire un mot.
"..."
Zeyn s'attendait à ce genre de réaction. Elle devait déjà en avoir bien marre de lui. Aiiry semblait d'ailleurs occupée puisqu'elle était sur le point de partir. Où ? Aucune idée. Mais c'était bien présomptueux de sa part de l'avoir arrêtée.
Zeyn suivit la fille du regard, attristé. Ah, c'était tout lui ça. Il n'avait pas pensé que ses pitoyables tentatives pour se faire un ami pouvait importuner la personne en question.
" Je le retiendrais pour la prochaine fois... Enfin... S'il y a une prochaine fois. " se dit le garçon en soupirant.
Il était visiblement affecté par ce qui venait de se passer.

Soudain, il vit Aiiry se retourner vers lui et se diriger vers le mur.
"..? "
Elle s'était assise et sortait son appareil photo. La belle le fixa alors de nouveau et lui répondit :
- Ouais, photo, com'toi t'doit être en dessin.

"..."
Elle lui avait répondu finalement. Zeyn ressentit quelque chose en lui. Un mélange de sentiments, entre le soulagement et la joie.
" Mais ? Elle ne devait pas aller quelque part ? " se disait-il pourtant.
Il vit que l'étudiante fixait quelque chose. Il suivit alors son regard.
" Oh, le refectoire. "
Alors elle aussi voulait aller au réfectoire... Zeyn remarqua que celui-ci était visiblement bondé. Ca chahutait, çe bousculait, se pressait,...
" Mince, je crois que je vais devoir attendre un peu... "
Zeyn avait un corps bien trop chétif, trop délicat et était de nature bien trop timide pour tenter de se frayer une place dans la file d'attente. Alors comme toujours dans ces moments là, il préférait attendre que l'ouragan passe avant de tenter quelque chose de nouveau. Au risque qu'il n'y ait plus de bonnes choses, arrivé sur place !
" Bah, c'est pas grave... Je me contenterais du reste. "

Il se reconcentra alors sur Aiiry, toujours adossée contre le mur. Elle aussi ne voulait visiblement pas aller au réfectoire maintenant. Zeyn se rapprocha timidement d'elle. Il remarqua alors que l'adolescente était en train de le regarder avant de tourner de nouveau son regard vers la foule bruyante qui s'était agrandie.

Aussi étrange que cela puisse paraître... L'adolescent interpréta cela comme une invitation. Il fit de nouveau un pas vers la belle... Puis un autre et prit machinalement place à côté d'Aiiry.
" Parler pour passer le temps hein... L'idée me semble bonne. "
Pourquoi s'embarrasser de toutes ces formalités, suivre à la lettre tout ce qui était marqué dans ses manuels de méthodologie pour se faire des amis ? Il avait compris désormais qu'il ne pouvait pas espèrer s'en trouver un, là tout de suite, que cela n'était pas aussi simple que quand c'était écrit sur du papier. Il avait saisi que pour Aiiry par exemple, il lui faudra sans doute beaucoup de temps avant d'obtenir sa reconnaissance. Bah, il avait bien attendu 17 ans pour tenter enfin de s'ouvrir aux autres, alors il serait prêt à attendre de même maintenant !

Donc, quoi de mieux pour commencer qu'une discussion. Il lui suffisait juste de parler naturellement, briser ses barrières qui le séparait des autres.
" Haha, plus facile à dire qu'à faire. Mais bon, qui ne tente rien, n'a rien ! "
Il esquissa alors inconsciemment un sourire, ce qui était rare chez lui. Un sourire très doux, qui lui donnerait certainement un air plus accessible mais voilà, le jeune homme était plutôt du genre avare en sourires. Il s'appuya contre le mur et pris enfin la parole, d'une voix beaucoup plus assurée, plus naturelle :
- Mais qu'est qu'ils servent aujourd'hui au réfectoire pour attirer autant de monde ? D'habitude il n'y a pas autant de gens. Tu le sais, toi ?

_________________



Dernière édition par Ichimaru Zeyn le Sam 20 Nov - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Sam 20 Nov - 7:52

J'avais reprit mon appareil photo, après avoir fait un tour rapide de ce que j'avais put prendre dans la journée, je le remit en mode photo. Non, le mode vidéo je ne l'utilise que rarement. Préférant ce mode pour les grands moments d'amusement, les bons moments à immortaliser, et où les vidéos sont plus drôle que de simples photos. Mais là, juste pour prendre des gens, au hasard, les photos suffisent.

Mais avant de me remettre à photographier tout et n'importe quoi, je fut attirée par du mouvement à côté de moi. Le timide Zeyn, accompagné d'un doux sourire, venait de s'adosser au mur à côté de moi. Ce garçon n'était peut être pas si timide que ça finalement. Il osait tout de même s'aventurer à s'assoir à côté de moi, sans rien demander à personne. Et si jamais je n'y était pas d'accord?

Je connais certains gens à qui cela n'aurait pas plus, certains seraient juste partit mais d'autres auraient répondu avec une certaine violence. Et moi, je ne suis pas violente pour rien. Et là, il ne mérite aucune violence en réponse à sa prise de confiance. Au contraire, il mériterait des encouragements. Mais n'encourage pas l'amitié non plus.
Pourquoi? Tout simplement que j'en ai perdue l'habitude. Certes je m'amuse avec des gens mais on ne peut pas dire que je m'en fasse des ami(e)s.
Enfin bon, peut être serait-il le premier vrai ami que j'aurais!
Il en devenait moins timide ce jeune homme, qui reprenait la parole.

- Mais qu'est qu'ils servent aujourd'hui au réfectoire pour attirer autant de monde ? D'habitude il n'y a pas autant de gens. Tu le sais, toi ?

Quoi? Prise dans mes réflexions, je n'avais pas entendue toute la phrase. Juste la fin car la voie m'avais interrompue. Il parlait du réfectoire qui attirait du monde, anormalement aux habitudes. Il me demandait si je savais. Si je savais quoi? Ce passage qui me le disait devait être le début de sa prise de parole. Le moment que justement j'avais raté.
Une bref réponse balancée au hasard, le tour sera joué.

-Je ne m'intéresse pas au réfectoire!

En effet, je n'y vais que pour manger et encore, je fait un passage. J'entre et je ressorts. Je picore quoi. Mais faut aussi dire que les menus ne sont pas fait pour plaire véritablement. Pas fan de bouf, pourtant je ne dit pas non à un bon resto. Vous voyez ce que je veux dire.

Toute cette pensée sur le réfectoire! Ça m'en donnait mal à la tête.
Déçut, car quand j'ai mal à la tête, mes photos ne sont pas belles, ce que je n'aime pas. Et quand je les rates, je m'énerve. Je rangea donc mon appareil, refermant l'objectif de son cache. Décrochant la sacoche de ma ceinture, je fini de le ranger. Et remit la sacoche à sa place. Je me prit la tête.

Je me vida instantanément la tête, et comme par magie, le mal passait déjà. Comme à chaque fois que j'avais ce mal qui me prenait, ma cessation d'activité le faisait passer en quelques minutes à peine. Ceci dut au faite que je réagisse vite.

Je reprenais mes esprit. Et me tourna vers se garçon. En le regardant, un truc me sauta aux yeux. Il y avait que les garçons pour venir me voir. Et ce depuis toujours. Les filles ne venaient pas me voir. Pas d'elles-mêmes! Elles venaient si elles étaient amies avec des gars qui venaient s'amuser avec moi, mais elles ne venaient pas seules.
Trop masculinisée, merci les parents.

Je me tourna vers Zeyn. Que dire? Je suis pas douée pour ça, mais vraiment pas. Et je n'aime pas lire, alors les manuels sur l'amitié à la poubelle.
Je me captiva de nouveau pour la foule, regardant de-ci de-là, les gens qui parlaient, rigolaient, se chamaillaient. Que pouvaient-ils bien se dire? Le grand mystère!

[dsl, manque d'inspi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Sam 20 Nov - 9:09

- Je ne m'intéresse pas au réfectoire !

Zeyn fut surpris par cet réponse brusque.
" ... Bien sûr, qu'est ce qui m'a pris de poser cette question stupide ? Je n'avais rien de mieux à dire que parler du réfectoire ? Ah... "
Le jeune adolescent commençait à perdre la confiance qui l'animait quelque secondes auparavant. Il recommençait à stresser, devenant blême et transpirant.
" Il faut que je fasse quelque chose, ah, où est ma DS... NON ! Je dois me calmer ! "
Le garçon luttait désespérément en son for intérieur. C'est alors qu'il sentit sa voisine s'agiter à côté de lui.

Il tourna la tête vers elle, intrigué. Elle était en train de ranger son appareil dans sa sacoche, ayant l'air plutôt irrité. Une fois l'appareil rangé, elle se prit la tête dans ses mains et resta immobile. Zeyn l'observait avec attention. Le stress qui l'habitait était maintenant remplacé par de l'inquiétude.
" Qu'est ce qu'elle a ? Elle se sent mal ? "
Il tendit la main vers l'épaule d'Aiiry mais se ravisa. Il pressentait qu'il vallait mieux la laisser tranquille. Zeyn reporta alors son regard vers la foule qui patientait dehors et demeura immobile et silencieux.

Cet absence d'activité dura quelques minutes. Aiiry semblait alors reprendre peu à peu ses esprits puisque Zeyn ressentit de nouveau son regard froid pointé sur lui. Il lui rendit son regard. Les deux jeunes gens s'observèrent alors dans les yeux. Le jeune homme crut percevoir une petite lueur de déception dans les yeux dorés d'Aiiry. Mais à quoi pouvait-elle donc bien penser ? Zeyn était hypnosé par ce regard ambré, il pouvait rester des heures à le contempler juste pour connaître ne serait-ce qu'un peu le fond de la pensée de la belle. Il avait l'air convaincu qu'il trouverait quelques informations sur elle rien que par le biais de leurs regards. Qu'est qui l'avait transformée en une poupée de glace indomptable ? Avait-elle des amis ?...

Au bout d'un moment, celle-ci détourna de nouveau la tête vers la foule. Zeyn fit de même, un peu déçu. Il n'avait rien pu tirer de cet " échange " et il sentait qu'il ne pouvait rien tirer non plus de la jeune fille en lui parlant. Parler... Il ne savait pas quoi dire... C'est vrai que jusqu'à maintenant, il était plutôt du genre associal, parlant très peu. Ah, quoique... Il avait réussi à tenir une discussion avec le nouveau, Minh Yûji... Mais ce n'était pas pareil, ces deux-là partageaient une passion commune, les jeux-vidéos. Zeyn ne savait pas ce qu'aimait la jeune étudiante, il ne savait rien d'elle à part qu'elle s'appellait Aiiry et qu'elle faisait partie de la classe de photographie. Il ferma les yeux. Etait-ce seulement utile de parler ? Il sentait que la jeune fille n'était pas du genre bavarde, elle aussi. Zeyn rouvrit à nouveau les yeux et observa le ciel. Le crépuscule était vraiment magnifique, avec ses doux reflets chatoyants. Il referma les yeux, faisant abstraction du bruit et essayait de s'imprimer cette image dans la rétine pour la reproduire plus tard. Oui, quelque part, il se sentait bien là, dans le gymnase, à côté d'Aiiry, dans le calme. Les paroles étant superflues ici.

Il se résolut à attendre patiemment que la queue diminue un peu dans un calme religieux quand il posa son regard sur le ballon de basket abandonné par Aiiry quelques temps auparavant.
Une envie irrépressible le prit alors. Il se leva, s'avança vers le ballon et le prit dans ses mains. Il commença alors à dribbler avec. L'adolescent était plutôt frêle mais il se débrouillait assez bien en EPS. Il se stoppa tout d'un coup et se tourna vers la jeune photographe, toujours adossée contre le mur.
" Puisque les paroles sont inutiles..."
Il lança le ballon vers Aiiry qui le rattrapa au vol.

- Une partie ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Dim 21 Nov - 2:58

Je regardais toujours dépitée cette foule. Bien que ça avance, les gens s'accumulaient encore, toujours plus. C'est vrai que toute cette foule était assez inhabituelle. Les autres jours, les gens ne sont pas autant, si? En même temps je ne passe pas mon temps à regarder les gens. Enfin si, mais c'est pour mes photos. Et généralement c'est pas la foule du réfectoire.
Je n'avais aucune intention de m'y rendre, et le garçon posté à mes côtés, visiblement non plus. Il ne montrait pas une once d'intention de bouger. Pas faim? Pas envie d'un bain de foule? En tout cas, il restait!

Ha, non il se lève. Mais se dirige juste vers le ballon. Il le ramasse et se met à dribbler. Il voulait faire quoi là? Étais-ce une façon de m'inviter à une partie? Il ne faut pas oublier que je me fait pas mal rejeter par les garçons car il m'arrive de les battre trop facilement. Ils se vexent. La gente masculine aime bien gagner. Et je ne suis pas vraiment du genre à faire semblant pour laisser gagner. Si je fait semblant c'est que je m'ennuie. Mais j'aime bien me défouler et m'amuser.

Et puis, c'est pas de ma faute si j'ai des facilités en sports. Merci les parents! C'est dans mes gênes, et mes parents, depuis toutes petite m'ont poussé à pratiquer toutes sortes de sports. Pour me tester. Ils voulaient faire de moi une championne. Un peu raté! J'en ai eu marre.
Zeyn stoppa net le ballon, le tenant entre ses mains, il se tourna vers moi. Il l'envoya ensuite dans ma direction. Si il voulait me faire peur c'était loupé! Je mit ma main droite en avant et par réflexe, je le stoppa. Ma main gauche se rajouta rapidement, sur la prise du ballon.

- Une partie ?

Il me proposait donc bien de commencer un jeu. Il était sérieux?
Poussant sur mes jambes, le dos plaqué contre le mur, je me fit glisser pour me mettre debout. Ce qui me permettais de ne pas lâcher le ballon.
Debout, je fit deux pas vers lui. Je regarda le panier à ma gauche et envoya le ballon habilement, d'une main. La gauchère dans toute sa splendeur. La balle entra dans le petit cercle, fit deux tour de l'anneau et tomba dedans.
Me retournant vers le garçon je lui répondis.

-Si tu veux.

Aucun ton particulier dans ma voie. Neutralité, pourquoi mettre une intonation quand il n'y en a pas besoin. Faut dire aussi que j'ai pour habitude de soit parler froidement soit de ne pas parler. Alors bon, je ne suis pas très habituée à mettre de l'intonation dans mes rares conversations.
Il voulait jouer, on allait jouer.
Me détournant de lui, je parti chercher le ballon, que je venais de lancer et qui rebondissait encore un peu en dessous du panier. D'un geste habile du pied que je passa sous le ballon, je fit en sorte qu'il arrive entre mes mains, qui à son passage l'arrêtèrent.
Croisant mes pieds, je pivota vers le jeune qui m'invitait à une partie de ballon.

-Quelles sont les règles?

Il est bien de demander, bien souvent dans les parties de un contre, les règles suivies ne sont pas tout à fait celle adopté lors d'un vrais match.
J'attendais sa réponse et instinctivement je me mit à dribbler. Je me demandais aussi quel niveau il pouvait bien avoir. Je regarda le ballon qui faisait des allée-retour entre ma main et le sol. À nouveau je stoppa la balle antre mes mains et l'envoya au garçon. Sans m'attarder sur le faite de si il la récupère ou pas, je lui tourne le dos et me dirige vers le banc à l'entrée du gymnase.

Je venais de me souvenir que j'avais encore mon appareil photo sur moi. Pour une partie en solitaire, dans sa sacoche il ne craint rien. Mais pour une partie avec un partenaire, c'est moins cool. Et j'étais moins détendu de le savoir sur moi. La sacoche pouvait s'ouvrir se décrocher ou je ne sais quoi d'autre et cela pourrait faire mal à mon appareil. Appareil que j'avais eu tant de mal à me procurer.

Devant le banc, je décrocha donc cette sacoche si précieuse pour moi et me penchant,la posa sous le banc, pour éviter qu'elle attire si des petits curieux se ramenaient. Une fois posée sous le banc, peu en vue, je me redressa. Je prit mon élastique qui entourait mon poignée droit, et d'un geste brouillon fit un chignon grotesque. Cela donnait un aire stylé et tenait bien les cheveux. Ainsi je dégageais ma nuque, et laissais apparaître mon tatouage; trois petits papillons qui semblaient près à partir voleter dans ma blanche chevelure.

Je n'avais pas pour habitude de les montrer. Mes petites création, modèle dessiné par mes soin et réalisé sur moi par un tatoueur exprès que je pouvais même peut être considérer comme mon ami, tellement il m'avait vu.
Je me retourna vers le jeune homme. Il avait le ballon en main.

Spoiler:
 

pour vous donner une idée du tatouage qui se trouve sur la nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Mer 1 Déc - 8:50

La réponse de la jeune fille ne se fit pas attendre. Elle s'approcha de Zeyn et lança avec aisance le ballon vers le panier derrière lui. Celui-ci le suivit du regard et le vit tomber dans l'anneau.
-Si tu veux.
Le jeune homme se retourna vers la propriétaire de la voix qui se tenait là, tranquillement, ne semblant ni impressionnée ni fière de cette action, et arborant un visage impassible. Elle se remit alors en mouvement, courant gracilement vers la balle tombée au sol. Zeyn sentit la jeune sportive le frôler légèrement. Elle était rapide.
-Quelles sont les règles?

Les règles... Dans sa hâte, l'adolescent avait omis ce petit détail. Il s'ébouriffa les cheveux, le regard pensif. Il valait peut-être mieux faire une courte partie, le temps d'attendre que la file d'attente d'amincisse un peu. Et puis, il n'y survivrait sans doute pas s'il engageait un long jeu contre Aiiry, celle-ci étant beaucoup trop forte pour le jeune garçon, il n'était pas aussi endurant qu'elle.
" Haha... "
Il jeta un coup d'oeil vers l'étudiante, le dos tourné vers lui, en train de poser son appareil au sol. Elle était en train de s'attacher les cheveux en chignon, ce qui permit à Zeyn de remarquer son tatouage sur sa nuque. Celui-ci représentait 3 petits papillons virevoltants qui faisaient contraste avec la peau laiteuse et la chevelure blanche de la belle. Il était fasciné par cette image, ce tatouage discret et si poétique sur cette nuque si frêle et si blanche, cette fine chevelure attachée d'une façon aussi désinvolte, cette silhouette tellement menue sous ces vêtements trop grands, et ce dos si... solitaire. De dos, Aiiry dégageait une impression de fragilité. On aurait dit qu'elle portait tout le fardeau du monde sur ses fines épaules, qu'elle n'avait pas dû avoir la vie facile. Bien sûr, tout ceci n'était que de simples impressions du jeune garçon. Il n'en savait rien et il n'en saura sans doute jamais.

" Ah oui, les règles. "
Il était enfin tiré de sa rêverie. Le garçon avait beaucoup dérivé mais il n'avait pas encore imposé les règles. Bon tant pis, autant sortir quelque chose au feeling...
- Et bien... Que dis-tu d'accorder la victoire au premier qui marque 10 points ?
Cela semblait être le juste milieu pour passer le temps et il avait hâte de commencer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Jeu 2 Déc - 2:18

Quand j'eus demandé pour les règles, cela sembla désorienter le jeune timide. J'en conclue qu'il n'y avait donc pas réfléchit. Sans importance, on allait faire sans règles si il n'en proposait pas. Mais qu'il ne fasse pas de la boude si il perdait! Beaucoup de gars réagissaient ainsi avec moi. « vient faire une partie avec nous » qu'ils me disent, et si je gagne soit disant que c'est parce qu'ils ne se sont pas donné à fond pour ne pas m'humilier. Et comme je n'aime pas les mauvais perdants, j'ai tendance à me fâcher et après je n'entends plus parler d'eux.

Oui, peut être bien que je m'emporte trop vite. Et alors? Je suis comme ça!
Mais peut être que lui est différent. De plus ici on est au Japon et non plus aux States. Je n'ai pas encore eu l'occasion de me mesurer à des gars ou même des filles, bien que ces dernières en sports soit rare. J'eus le temps de ramasser le ballon que j'avais envoyé, de lui envoyer, de partir mettre en sécurité mon si précieux appareil photo, de m'attacher les cheveux et il n'avait toujours pas répondu à ma question, qui pourtant était simple. Les règles! Qu'elles étaient les règles qu'il voulait mettre en place pour cette partie en un contre un. On ne pouvait pas utiliser les mêmes que pour une partie normale. On n'avait pas de partenaires!

Quand je me retourna vers lui, il me regardait. Bon, que se passait-il encore avec moi? Qu'avais-je fait pour qu'il me regarde ainsi? Je me passa la main sur la nuque et y pensa. Mon tatouage! Il avait du le voir. Et cela devait le surprendre. Il devait pas en voir tous les jours, surtout sur des demoiselles qui vont encore au lycée. Bref, surpris ou pas, c'est fait. Et encore, il a pas vu les autres!! le père de mon ami aux états unis est tatoueur, j'ai profité d'un prix réduit. Quand il m'avait proposé de me faire le premier, j'ai pas su dire non, et finalement j'y suis retourné. Et mes parents se soucis tellement de moi, qu'ils ne savent même pas.

- Et bien... Que dis-tu d'accorder la victoire au premier qui marque 10 points ?

Il venait de me tirer de mes pensées. Accorder la victoire au premier qui marque dix points. Pas de soucis, mais cela de répondait pas à la questions du règlement qu'on allait suivre pour cette courte partie. Courte! Ou pas si il était bon.
Je m'avança vers lui tout en le regardant.

-Les règles, je parlais du genre reprise de dribble ou des sortit de terrains! Comme c'est du un contre un, ça change des parties habituelles!

Quand j'arrivais à son niveau je me stoppa devant lui. Plutôt de petite taille, c'est souvent que je doit lever la tête pour regarder les gens, et là, n'échappe pas aux autres fois. Bien que pour un garçon il ne soit pas si grand que ça. Je leva légèrement la tête pour le regarder dans les yeux, à travers ses lunettes.
J'attendais de voir si il avait compris ce que je voulais dire. Avais-je été assez claire? Puis en continuant de le regarder ainsi, le dessin qu'il avait fait me revint en tête. Et je me demandais pourquoi. On était sur le point de commencer une partie de basket et pourtant ma question passa mes lèvres sans vraiment que je m'en rende compte.

-Pourquoi m'avoir dessinée?

Habituellement je préférais le silence et agir. Mais il faut dire que changer de pays était finalement assez déstabilisant. Puis je devais me faire, si ce n'était pas des ami(e)s, disons au moins des camarades, des potes. Pas facile tout ça, surtout quand les gens vous voient comme un garçon manqué, une fille mal élevée, une rebelle! Oui, ben j'ai été élevée comme un garçon, j'en ai eu marre je me suis rebellée. Et les habitudes ne se perdent pas si facilement.
Je jeta un coup d'œil vers la porte, je souhaitait que personne ne vienne regarder. Je n'avait pas envie de donner un spectacle à toute l'école. Bien que, si quelqu'un venait durant le jeux, selon comment la partie allait se dérouler, je ne m'en rendrais même pas compte. Je partirais juste sans un mot et sans un regard pour personne quand je m'en apercevrais. Mais là il n'y avait personne et c'était tant mieux.
Je me retourna vers Zeyn, le regardant à nouveau dans les yeux. Et j'attendais! J'attendais qu'il me réponde, au moins à ma première question. Celle sur les règles à suivre pour la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Sam 4 Déc - 9:19

- Les règles, je parlais du genre reprise de dribble ou des sorties de terrain ! Comme c'est du un contre un, ça change des parties habituelles !

Après avoir dit ces mots, Aiiry s'était approchée du garçon. Elle n'était qu'à quelques centimètres, il pouvait sentir son souffle contre lui. Le regard ambré et mystérieux de la belle était planté dans celui de Zeyn qui commençait à déglutir, troublé. Par réflexe, il fit un pas en arrière.

Et il restait là, les bras balants, ne sachant que dire. Il avait très bien compris la question d'Aiiry. C'était juste qu'il ne savait pas quoi lui répondre. Il n'avait jamais fait de 1 contre 1 jusqu'à présent au basket. Pas le cran. S'il en avait proposé une à la jeune fille, ce n'était pas parce qu'il était certain de gagner ou quoi que ce soit, au contraire, mais parce que c'était sorti spontanément, il voulait partager quelque chose avec elle, faire autre chose que de rester là à regarder la foule amassée devant le réfectoire. Il s'étonnait d'ailleurs lui-même. Lui si discret, si timide, arrêter une fille, lui parler, oser s'asseoir à côté d'elle et lui proposer une partie de basket ? Il ne se reconnaissait plus !

Zeyn se remit de ses émotions. D'accord, il avait réalisé qu'il avait fait un pas vers la sociabilité, mais cela ne résolvait pas le problème des règles. Bon, avouer à Aiiry qu'il ne connaissait pas les règles de l'1 contre 1 et lui demander gentiment de lui expliquer ?

- Pourquoi m'avoir dessinée?

Aiiry avait repris la parole avec une question qui ne concernait pas du tout le basket. L'adolescent la regarda, surpris. Son dessin avait-il marqué Aiiry ? Il s'ébouriffa les cheveux. Non, c'était normal qu'elle pose cette question, quiconque voudrait connaître les raisons du pourquoi ils ont été dessinés à leur insu. Il fixa le ballon, pensif. Pourquoi l'avait-il dessiné ? Il se repassa alors les événements dans sa tête, le sujet d'Art plastique, frustration, impuissance devant la feuille blanche, toute une après-midi à chercher un sujet, un bruit dans le gymnase et là...

Il ferma les yeux et commençait à inspirer profondément. Ca y est, il s'en rappelait. Ces sensations qui l'avaient saisi quand il l'avait vue jouer, cette étreinte qu'il avait ressenti et qui montait au fond de lui, montait, montait et l'avait poussé à saisir son crayon, à commencer à dessiner comme un damné, comme si sa vie en dépendait. Ce sentiment nouveau qui lui provoquait encore des frissons, c'était de la...
- Captivation.

Zeyn rouvrit ses yeux vairons et les plongea dans ceux d'Aiiry.

- Je crois que j'étais... captivé. Par ta gestuelle, par toi. Etrange... Tu as quelqu'un de spécial... de captivant. Je t'ai trouvée belle.

Ses petits bouts de phrases formés ensemble n'avait aucun sens, c'était dur de dire en mots ce qu'il ressentait alors que en temps normal, parler n'était pas son for. Il retranscrivait cela en petits bribes. Aiiry devait réellement le prendre pour un cinglé maintenant, mais Zeyn ne s'en souciait plus, il se sentait apaisé. Il prit doucement la balle des mains de la sportive et lui dit :
- On joue au feeling !

Le garçon se mit alors à dribbler et à passer la jeune étudiante. Il fit quelques pas avant de s'arrêter et se tourner de nouveau vers Aiiry. Il tendit sa main vers elle et esquissa un doux sourire mi-amusé.
- Alors, on joue ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Dim 5 Déc - 1:54

Alors que je m'approchais du jeune homme et que je lui expliquais pour les règles, lui restait sans bouger. Aucune réaction! Le grand timide était de retour. Je me trouvais toute proche de lui, la tête légèrement levée pour le regarder dans les yeux. Puis son premier mouvement fut de reculer d'un bon pas. Je faisais donc si peur que ça? Puis de nouveau, il resta sans bouger, les bras tombant le long du corps, le ballon au bout d'une main. Il me regardait d'un aire qui voulait me faire comprendre « je sais pas quoi dire là, je dois faire quoi? ».

Était-il effrayé par moi au point de ne plus pouvoir parler? Ma réputation de jeune fille froide qui envoie bouler tout le monde m'avait donc rattrapée. Si j'avais snobé et remballé mes camarades de classe, c'est qu'ils ne me laissait pas un moment tranquille. Toujours là avec leurs questions inutiles. Et celui qui fut nommé pour faire mon guide le premier jour, il voulait plus me lâcher. Bon j'y suis peut être allé un peu fort, mais je suis une grande fille et je sais me débrouiller toute seule, quand même. Enfin je devrais peut être être moins méchante, moins cassante dans mes propos. Tout simplement moins froide.

Puis à ma question suivante, la garçon me regarda surpris. Surement qu'il ne s'attendait pas à ce que je pose la question. Je continuais de le regarder attendant une quelconque réponse de sa part. Même m'envoyer bouler, il avait le droit, ben que ce soit aussi dans mon droit de poser cette question. Après tout cela me concernais un peu tout de même. Le dessin me représentais non?
Il s'ébouriffa les cheveux, puis ferma les yeux, et se mit à prendre de grandes inspirations. Un mot, un unique mot sortit de sa bouche. Captivation! Hein, captivation? D'un coup il rouvrit les yeux et me fixe. Son regard vairons droit dans l'ambre du mien. Et il s'expliqua.

- Je crois que j'étais... captivé. Par ta gestuelle, par toi. Etrange... Tu as quelqu'un de spécial... de captivant. Je t'ai trouvée belle.

En une semaine que j'étais là, c'était la deuxième fois qu'on me faisais une déclaration de se genre. Ils avaient quoi les garçons de ce pays? Je suis américaine, je suis différente et peut être aiment-ils ça. Enfin lui ne disait pas que je lui plaisais ou que je l'intéressais. Mais être captivé, c'était quand même bizarre. Je devais vraiment être … je sais pas, étrange ou spéciale comme il le disait. Super, maintenant je ne passais plus pour une fille froide et sans coeur mais pour une fille bizarre. Enfin, faut voir le bon côté. Au moins je me démarquais!

Et le garçon repris la parole. Il disait qu'on avait qu'à jouer au feeling. Comprenait-il ce que cela signifiait au moins? Pour moi ça voulais dire sans règle. Que tout coup était permis. Savait-il dans quoi il s'engageait? Il se mit alors à dribbler. Commençant à avancer, il passa sur mon côté droit. Il fit quelques pas, je me tourna pour le suivre, puis il s'arrêta. Il se retourna vers moi et me tendit la main. Celle avec laquelle il ne dribblait pas. Puis il me lança un sourire chaleureux et amusé.

- Alors, on joue ?

J'avais comme l'impression que là, le jeune homme me lançait un défit. Voulait-il vraiment jouer à ça avec moi? Dans ce cas il n'allait pas être déçut. J'espère au moins qu'il se débrouille pas trop mal en sport, ou du moins dans ce sport qu'est la basket. Car la victoire trop facile n'est jamais drôle.
Un sourire aussi mi-amusé s'afficha sur mon visage. Doucement je me mit à avancer vers lui, puis à deux pas de lui je me stoppa. Et d'un coup en deux pas rapide, je le dépassa lui prenant avec facilité le ballon. Il ne le regardait plus et continuait pourtant de dribbler. J'en ai profité! Je fit encore deux trois pas pour m'éloigner avec la balle et m'arrêta. Je me tourna vers lui pour lui faire comprendre que le jeu commençait.
Arrêtant le ballon entre mes mains, je le fit glisser dans la gauche, ma main de prédilection, et tira une nouvelle fois vers le panier. Mais cette fois je le manqua de peu. Commençant à doucement aller chercher la balle ronde et orange, je lui lança.

-On joue!

Arrivée sous le panier, je ramassa le ballon et lui envoya. Il fit un rebond juste devant le garçon qui ensuite l'attrapa avec aisance.

-Je t'en prit! À toi l'honneur.

Je m'avança de quelques pas, me postant entre le garçon qui à présent tenait le ballon et le panier. J'allais lui laisser une première attaque sans rien faire. Une attaque pendant laquelle j'évaluerais ses mouvements. Je me tenais donc droite, au milieu du terrain et j'attendais que monsieur le dessinateur timide se décide à bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Lun 6 Déc - 7:15

Elle avait souri.

Zeyn n'en revenait toujours pas. Elle avait vraiment souri ! Il voulu agripper son crayon et recommencer à dessiner quand il réalisa qu'il n'avait plus son cahier et tenait dans ses mains un ballon de basket.
" ... Ah oui, on avait commencé une partie de basket. "
Ne voulant se résoudre à abandonner, il s'efforça à imprimer dans sa rétine le joli visage d'Aiiry désormais illuminé par un sourire amusé et dont les yeux dorés le transperçaient avec défi. Celle-ci se rapprochait d'ailleurs de lui avant de se stopper à nouveau. Avant même que le garçon n'ait pu réagir, la belle saisit le ballon d'un geste rapide et précis et commençait à dribber avec. L'adolescent encore sous le choc de la rapidité de l'action se retourna vers Aiiry qui s'était arrêtée de nouveau, lui jeta un dernier regard avant de viser le panier avec élégance. La balle toucha l'anneau mais retomba à côté. Aiiry alla le chercher et le lança vers le garçon. Zeyn le rattrapa.

- Je t'en prie ! À toi l'honneur.

Il avait compris le message, s'il relâchait une seule fois son attention et se laissait distraire ( par la joueuse par exemple xD ), il allait se faire battre à plate couture. Aiiry était désormais campé devant le panier et semblait attendre la prochaine action de Zeyn.
" Elle me teste hein... ? "
L'adolescent déglutit. Ca n'allait pas être facile du tout de prendre des paniers à la belle. Il sentit pourtant l'adrénaline monter en lui. Plus la difficulté était grande, plus il se sentait boosté. Il recommença à dribbler et continuait à fixer la jeune fille. Il prit son inspiration et se mit à courir vers le panier. Il passa rapidement Aiiry qui ne bougeait pas d'un pouce.
" Elle est vraiment en train de me tester. Il ne faut pas que je la déçoive alors ! "
Il continua sa course et à 2 mètres du panier, commença à sauter. Il avait calculé sa trajectoire et avait pris suffisamment d'élan, il parvint donc à réussir son dunk sans trop de difficulté.
" Pfouu... "
Zeyn était satisfait. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas fait de dunks, il était content d'avoir réussi. En EPS, il se contentait de passer la balle aux autres qui ne la lui donnait d'ailleurs pas souvent à cause de son apparence chétif et de sa discrétion qui lui faisait passer pour un faible en sport. C'était sous-estimer l'otaku qui était en le jeune homme. Lors de sa période " Slam Dunk ", il s'était entrainé inlassablement au basket pour pouvoir faire des dunks aussi réussis que ceux de ses héros dans le manga. On pouvait dire que cet état d'esprit lui avait été utile pour se débrouiller dans tous les sports puisqu'il y avait au moins un manga dédié à chaque activité sportive.

Il se tourna à nouveau vers Aiiry et lui relança la balle.
- Est-ce que je fais un assez bon adversaire ? lui demanda simplement le garçon, sans aucune fierté ou prétention dans la voix. Il voulait juste savoir si son niveau convenait à la sportive. Il attendit la réponse d'Aiiry qui avait l'air d'avoir fini de l'analyser.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Mer 8 Déc - 6:32

Quand je lui avait eu sourit, il m'avait regardé tout étonné et cela avait été l'occasion parfaite pour lui prendre la ballon. Il était plutôt distrait! J'avais manqué ma cible et passa la balle au garçon qui n'avait toujours pas bougé depuis que je lui avait sourit en lui piquant le ballon. Par cette action je voulais juste lui faire comprendre que le jeu pouvait partir.

Quand il rattrapa le ballon que je venais de ramasser et de lui envoyer en lui donnant l'honneur de commencer la partie, son regard semblait toujours peu sur de lui-même. Puis son regard changea enfin. Il me fixait et se mit à dribbler, comme si une montée d'adrénaline le boostait d'un coup. Je restais à ma place et attendais de le voir se mouver.

Il se mit à courir passa rapidement à côté de moi, et pourtant je ne bougeais toujours pas. À deux pas du panier, il poussa sur ses jambes et partit sur le panier. Il faisait un dunk. Il avait une course plutôt rapide, une bonne détente dans son saut. Des gestes calculés, rapides, précis qui avait emmené le ballon droit dans le cercle de fer. Mais il lui manquait un peu de souplesse.
Avait-il voulut m'impressionner avec son dunk? Le slam dunk plus couramment appelé dunk, est une action de jeu au basket-ball qui consiste à marquer en s'accrochant à l'arceau, à une ou deux mains. Le dunk est une des manières les plus spectaculaires de marquer un panier. Un mot au origine américaine, comme moi. Je n'étais pas plus impressionnée que ça, j'en avais déjà tellement vu fait par des hommes. Par contre fait par une femme, ce n'ai pas pareil, c'était beaucoup plus rare. Je m'y était beaucoup entrainée, mes parents m'avaient vraiment poussée et j'y étais arrivée. Mais j'arrêtai ce sport juste après cet ''exploit''. Ils m'en avaient voulut mais s'étaient vite ressaisit et inscrite au sport suivant sur leur liste. Oui, j'en avais vraiment essayé beaucoup.

Quand je repensais à tout ça, j'avais envie de crier. Je n'avais pas eu une enfance comme les autres, ce qu'ils m'avaient fait croire jusqu'à la naissance du morveux et qu'ils me laissent tranquille.
Je vit la balle rebondir à mes côté. En tendant la main je la rattrapa et regarda froidement le garçon qui venait de la lancer. Il n'était en rien responsable de mon passé laborieux, du faite que mes parents m'avait prise pour un garçon durant toute leur vie et, qui dès lors de l'arrivée du ''vraie'' garçon, m'avais complètement oubliée. Sauf quand bien sur je m'approchais de trop près de leur progéniture si précieuse. Ils étaient allés jusqu'à m'envoyer dans autre pays pour m'éloigner de leur « garçon »!

Il vaut mieux être seule que mal accompagnée! Je l'avais désormais comprit en arrivant au pays, alors que mes ''parents '' cherchaient juste à se débarrasser de moi. De toujours les filles, qui me trouvaient pas assez bichonnée à leurs goûts, s'étaient moquées, m'avaient rejetée. Et les garçons ne me regardaient que comme un pote de jeux, de turbulences, un garçon dans un corps un peu différent du leur. Jamais je ne me plaignais. De toujours ça avait été comme ça et il eu était temps que ça change. Et ma rébellion avait commencée. Bien que j'eus continué le sport, je fit naître la fille qui se trouvait en moi.

- Est-ce que je fais un assez bon adversaire ?

Avec cette phrase, le jeune homme me tirais de mes songes. Et ce n'était pas plus mal. Ressasser le passer ne vous fait pas avancer, et moi je veux aller loin. Zeyn avait posé sa question d'un ton peu sur de lui, comme il était habituel chez un timide, et bien que depuis tout à l'heure il avait prit un peu d'assurance, le garçon restait un timide. Il était plutôt bon, comme tous les garçons il avait voulut montrer ce qu'il savait faire. Mais allait-il comme tous aussi, ne pas se donner vraiment fond car il avait en face de lui une fille? Et si il perdait, serait-il aussi de mauvaise foie, comme ceux que j'avais battus?

Ne quittant pas le garçon du regard, je me mit à dribbler de la main droite, et fit deux pas sur ce même côté. Il se trouvait un peu plus à gauche sous le panier et commençait à avancer vers moi. Changeant de main, je partit en courant droit sur le panier, à trois pas du garçon je pivota sur moi-même et changea de direction, le contournant je passa sur sa droite. Arrivant sous le panier par la gauche, j'attrapai le ballon de mes deux mains et je fléchit les jambes et prit mon envol. Agrippant le ballon de la main droite, je leva le bras qui le soutenait et lâcha le ballon au niveau de l'anneau, que la balle passa sans problème. J'atterris ensuite sur mes jambes, le ballon rebondissant à mes côtés. Je fixa le garçon et du pied gauche lui envoya la balle orange.

Le jeux commençait! Je jeta un bref coup d'oeil à la porte, qui était ouverte, le bruit risquait d'attirer du monde. Et si c'était le cas, je ne suis pas une bête de foire, je partirais. Je retourna la tête vers le jeune dessinateur, qui à présent avait entre les mains ce qui devait passer dans l'anneau au dessus de moi. J'avançai juste d'un pas dans la raquette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Ven 10 Déc - 0:08

Aiiry ne répondit pas à sa question. Elle commença à dribbler. Le garçon avait appris de ses erreurs, il était maintenant sur ses gardes. Il s'approcha doucement de la sportive guettant sa première action. Celle-ci ne se fit pas attendre. Elle se mit à courir rapidement vers le panier. Zeyn courut après elle et tenta de s'interposer. Raté ! La belle le contourna aisément en changeant brusquement sa trajectoire. Il s'était fait feinté en beauté ! Après l'avoir dépassé, la jeune fille sauta et mit avec facilité la balle dans l'anneau. Elle retomba prestement, telle un félin qui retombe sur ses pattes, et envoya le ballon vers Zeyn. Celui-ci le fixa, pensif.
" Je crois que je peux interpréter ça pour un oui. "
Il était boosté comme jamais.
- D'accord le match commence !

S'ensuivit un match intense et effréné. La belle, de ces gestes précis et rapides, menait la partie mais le garçon n'en démordait pas. Il parvint même à lui arracher quelques points. Zeyn donnait tout ce qu'il avait dans ce match. Pas parce que c'était " trop la honte " de perdre contre une fille, non. C'était juste la première fois qu'il avait l'occasion de jouer avec quelqu'un, en dehors de ces cours d'EPS ennuyeux où il ne touchait même pas une seule fois la balle. Il pouvait enfin se donner à fond contre quelqu'un et de surcroît, contre un adversaire de valeur comme Aiiry. C'était sûr que ça changeait de ses entrainements en solitaire ! Les jeunes gens étaient plongés dans la partie, ils ne remarquaient même plus ce qui se passait autour. Tout ce qui comptait, c'était le ballon et l'adversaire. Quelle était sa prochaine action ? Comme le feinter ?

Le match se conclua inévitablement par une victoire d'Aiiry mais Zeyn avait tenu bon.
" 10-6 hein... ", se murmura le garçon, couvert de sueurs. Il ne se sentait pas déçu d'avoir perdu, non, plutôt satisfait de ce match. Il s'était donné à fond contre Aiiry et elle aussi. Cela s'est résulté à une victoire de la jeune fille car elle était indéniablement plus forte, il n'avait rien à redire, chacun avait bien joué sa part. Il jeta un coup d'oeil vers Aiiry qui était assise derrière lui, le dos tourné vers Zeyn. Il put voir qu'elle transpirait aussi. Elle était visiblement aussi épuisée que lui. Les deux adversaires se tenaient donc là, assis au beau milieu du terrain, transpirants et silencieux. L'adolescent prit alors la parole :
- C'était un bon match. On recommencera hein ?

Haha... C'était osé de sa part de redemander une partie. Il n'était même pas sûr qu'elle allait accepter. Mais bon, si elle acceptait, cela prouvait qu'elle l'avait reconnu comme étant un bon adversaire et qu'elle avait pris autant de plaisir que lui dans ce match
" Si elle accepte, c'est sûr, la prochaine fois, je serais un peu plus fort ! Il faut que je m'entraîne. ", se disait-il, motivé.

Il attendait sa réponse avec impatience quand soudain ils furent interrompus par un bruit :
Brouuuuuuuuuuuuuuu....
Interloqué, Zeyn fixa la source de ce bruit. Il provenait de son ventre ! Ils avaient dû jouer pendant assez longtemps pour que son ventre crie autant famine. Il vit que Aiiry s'était retourné et le fixait avec surprise. Les deux jeunes gens continuèrent à se fixer, personne ne prenaient la parole.

- .... Pfffffff.......!
N'y tenant plus, Zeyn éclata de rire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Sam 11 Déc - 7:09

Je regarda le ballon rebondir aux côté du garçon qui le fixait. Il avait l'aire pensif. À quoi pouvait-il bien penser? Il aurait peut être aimé une réponse orale de ma part à sa question. Mais quand on fait du sport ce n'est pas dans les habitudes de parlementer. Cela déconcentre, fait perdre en précision, apporte des poings de côté et j'en passe. J'ai été durement éduquée à ce niveau et une éducation ne se refait pas. Zeyn releva la tête, il semblait en vouloir et boosté.

- D'accord le match commence !

Et à partir de là, un match effréné et intensif se déroula. Chacun de nous se donna pour cette partie de un contre un. J'avais de l'avance dans les points, la précision dans mes gestes y était pour beaucoup. Mais ce qui était bien c'est que le garçon tenait bon. Il était fort et ne se laissait pas abattre. Dès que je marquais, il tentait une attaque pour égaliser. Bon au finale, les résultat donnait 10 pour moi et 6 pour lui. Il s'était bien défendu, et si je gagnais c'était seulement parce que j'avais suivit un bon entrainement étant plus jeune. Ha ça, je le devais à mes parents, leur passion pour le sport et leur envie de voir leur progéniture aller plus loin que ce qu'ils avaient put faire.

En tout cas, ce fut un jeux intéressant, stimulant et pourquoi pas à refaire. Beaucoup plus motivant que les cours de sports en commun avec toute la classe, où les gens avaient souvent tendance à vouloir jouer en solitaire pour se démarquer du reste des élèves. Sans aussi parler du professeur qui ne se gênait pas des fois à stopper une partie pour faire remarquer un défaut, ce qui ne manquait pas de déranger le bon déroulement des actions qui se passaient lors de ses interruptions répétées.

Parties dans lesquelles, je ne me donne jamais vraiment à fond. Tout simplement car ça ne m'intéresse pas d'être sans cesse arrêtée en pleine action car, par exemple, mon pied est mal placé. Mais pour celle-ci, personne à part lui et moi. Personne pour nous ennuyer, personne pour déranger, personne qui pouvait nous gêner à part nous même.

Le garçon épuisé s'assit et je l'accompagna lui tournant le dos. La partie avait été intense et sans pause. J'avais chaud et enleva mon pull, laissant apparaître mon uniforme: chemisette et jupe courte plissée. J'étais pas épuisée mais presque, en tout cas, j'étais essoufflée et la position assise m'aidais à me reposer et reprendre mon souffle. Je n'avais pas joué comme ça depuis bien longtemps et ça faisait du bien de pouvoir enfin jouer avec joie. Cette joie que j'avais perdue à force de faire compétitions sur compétitions et de tout le temps devoir ramener quelques choses si je voulais pas être punit une fois à la maison.
Assis au beau milieu du terrain, transpirants, fatigués, le silence régnait entre nous jusqu'au moment où le garçon le brisa.

- C'était un bon match. On recommencera hein ?

Je ne le regardais pas mais j'étais amusée par ce qu'il venait de dire. Le timide prenait de l'assurance, il me proposait de remettre ça. Ma réponse fut vague, mais il ne semblait pas bête et allait surement comprendre et serait même ravis. Enfin je le pensais.

-Ça remonte à loin la dernière fois que j'ai joué comme cela!

Toujours sans le regarder, j'attendais de voir si il allait réagir à cette exclamation. Sa réaction me dira comment il aurait interprété le sens de mes paroles. Et tout fut interrompus par un bruit de grondement.

Brouuuuuuuuuuuuuuu....

Cela provenait du côté du jeune homme, je me retournai pour le regarder un peu surprise. Et lui regarda son ventre, probablement la source du fameux grondement. Il avait donc faim! Pas très étonnant, on avait pas encore mangé et on venait de jouer une partie de basket qui nous avait remué et fait bien bougé. Donc vraiment rien d'étonnant que son ventre réclame de quoi le remplir. Le silence retomba dans la grande salle.

Et Zeyn éclata de rire. Je ne comprenais pas bien ce qui le faisait tant rire. Alors je me leva, ramassant mon pull, je me dirigea vers le banc derrière lequel j'avais posé un peu plus tôt mon appareil photo. Arrivée, je m'assis sur le banc et me pencha pour attraper l'engin. Puis je regarda le jeune qui n'avait pas bougé et qui rigolait encore.

-Je ne te retient pas, va donc nourrir ce pauvre ventre qui crie famine.

Moi même je n'allais pas tarder à aller faire mon passage éclaire à la cantine. Malgré la bonne partie, je n'avais pas franchement faim et je me passait volonté du menu peu varié et peu savoureux. Un fruit, un yaourt et une salade en entrée me suffisait très largement surtout les soirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichimaru Zeyn
Administrateur

Administrateur


Messages : 38
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Devant Super Smash Bros Brawl

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Dim 19 Déc - 9:30

Zeyn ne pouvait plus s'arrêter de rire. C'était un rire gaie, spontané, le genre de rire qui vient vraiment du coeur. Pourquoi le garçon riait-il ? Et bien parce qu'il avait relâché toute sa tension, tout son stress durant ce match éprouvant. On dit souvent qu'on devient euphorique après avoir fait du sport car le cerveau secrète des endorphines ou quelque chose du genre après une activité physique intense. C'était sans doute ce qui arrivait au pauvre garçon qui était en train de s'étouffer de rire. Toute nervosité avait disparue.

" Mince, je devrais peut-être me calmer... Je dois passer pour un idiot là. " pensa t-il, les yeux larmoyants d'avoir trop ri.
Il eut grand mal à réfréner son fou rire mais parvint enfin à se calmer. Zeyn se leva et s'épousseta. Il observa son haut, trempé de sueurs. Ah, il avait l'air fin comme ça ! L'adolescent prit la balle qui trainait par terre et la rangea dans le bac à ballons. Il ramassa ensuite son cahier d'Arts plastiques et son crayon qui trainaient près du mur auquel les deux gens s'étaient adossés quelques temps auparavant et se dirigea ensuite vers le banc sur lequel Aiiry était assise. Elle était en train de le regarder en trifouillant entre ses mains son appareil photo. Zeyn lui rendit son regard et repensa à ce qu'elle lui avait dit. Oui, juste avant l'intervention quelque peu bruyante de son ventre, la jeune fille lui avait dit quelque chose en réponse à sa question...

- Ça remonte à loin la dernière fois que j'ai joué comme cela !

Au fur et à mesure qu'il reprenait ses esprits, son visage s'illuminait. Il devint de plus en plus rayonnant et esquissait un grand sourire, incapable de maintenir sa joie. Dans ses yeux vairons, on pouvait lire un mélange de surprise et de soulagement. Oui, Zeyn avait compris et était tellement heureux ! Le timide garçon déclara alors avec une voix claire et assuré :
- La prochaine fois je serais plus fort ! D'ailleurs, je vais aller manger quelque chose pour avoir de l'énergie et je m'entrainerai sans relâche pour notre prochain match. Je ne sais pas quand il aura lieu mais on verra cela quand on se recroisera, le campus n'est pas si vaste. On verra alors si on a du temps libre pour se faire une partie.
Whaw, c'était la première fois qu'il parlait autant d'un coup. Le frêle jeune homme reprit son souffle et murmura alors de nouveau sur son ton habituel, discret :
- Donc... A la prochaine, Aiiry.

Il tourna les talons et s'avança vers la sortie. Ses pas semblaient plus légers. Il avait passé une bonne journée. Une TRES bonne journée. Zeyn avait fini son devoir d'Arts Plastiques et avait même trouvé une camarade avec qui échanger quelques balles. Bon, il n'avait pas la prétention de dire qu'il s'était trouvé une amie, mais il espérait vraiment qu'ils le deviennent à l'avenir. Le jeune garçon était aussi surpris par lui-même. Enfin il avait osé quelque chose ! Et il ne l'avait pas regretté.

Il n'y avait maintenant plus de queue devant le réfectoire et le ciel s'était assombri.
" Le temps est passé tellement vite ! "
Zeyn serra contre lui son cahier. Il fallait maintenant qu'il s'entraine beaucoup pour prétendre rivaliser avec la belle à leur prochaine rencontre. Il déglutit. Oh que oui, il avait du chemin à faire. Mais notre timide adolescent n'était pas du genre à abandonner aussi vite. Il ressentit de nouveau l'adrénaline qui montait, comme quand ils jouaient.

" J'ai vraiment hâte de rejouer contre elle. "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weiss Aiiry



Messages : 65
Date d'inscription : 03/11/2010
Localisation : dans son monde arc-en-ciel

Feuille de personnage
Âge / Classe : âge: 16, classe: aucune X)
Caractère:
Relations:

MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    Mer 29 Déc - 5:04


Le garçon rigolait encore, on pourrait presque penser qu'il allait finir par s'étouffer si il continuait, il dut en prendre conscience car il s'arrêta. Cette euphorie avait eu l'aire de lui faire du bien, il en pleurait presque. À ses yeux perlaient quelques gouttes brillantes qu'il essuya d'un revers de la main. Le fou rire du jeune homme ne m'avait pas atteint, pourtant un fou rire c'est souvent contagieux, mais il faut savoir une chose sur moi, je suis très différente de la majorité des filles ou même des gens tout courts. Je ne fait rien comme tout le monde, toujours à ma façon, ce qui dérange bien souvent, mais je m'en moque, je ne veux pas jouer les moutons bien dressés comme le reste de la population qui ne s'en rend même pas compte. Non, moi, je suis différente et je cultive avec soin cette diversité propre à moi.

Il se leva à son tour, une fois qu'il eu bien et pour de bon, fini de rire. Il ramassa le ballon avec lequel on avait joué et que ni lui ni moi n'avions encore rangé. C'est justement ce qu'il faisait, posant la balle dans le sac qui lui était destiné. Après quoi il attrapa son cahier, celui sur lequel il y avait des dessins, dont un que j'avais vue et me représentait. Le garçon se dirigea ensuite vers moi, toujours assise sur le banc et bidouillant mon appareil photo, je tentais de mettre des effets installé dans l'appareil sur quelques unes des photos qui me plaisait bien. Mais pour le moment je n'arrivais pas à grand chose.

Le ventre du jeune homme grondait encore, mais tout de même moins fort que la première fois, celle qui l'avait lancé dans son fou rire. Il avait faim, ça s'entendait! Quand au mien de ventre il restait calme, pas de gargouillis, pas de brouhaha. Le calme plat! Je l'avais habitué à ne pas trop manger le soir, ce n'était pas souvent que la faim me tiraillait comme elle le faisait avec le garçon qui se tenait à côté de moi et qui me fixait de ses yeux vairons.

Lâchant du regard mes clichés, je posa les yeux sur Zeyn. Il avait plutôt bien transpiré, son t-shirt était trempé. Et bien que je transpire aussi, je garda mon pull. Je passerais prendre ma collation à la cafétéria et monterais ensuite directement dans ma chambre, je prendrais de suite une bonne douche. Ce qui me fera le plus grand bien.
Le visage du garçon s'illumina d'un grand sourire, et ses yeux semblaient exprimer à la fois de la surprise et du soulagement. Il semblait heureux!

-La prochaine fois je serais plus fort! D'ailleurs, je vais aller manger quelque chose pour avoir de l'énergie et je m'entrainerais sans relâche pour notre prochain match. Je ne sais pas quand il aura lieu mais on verra cela quand on se croisera, le campus n'est pas si vaste. On verra alors si on a du temps libre pour se faire une partie.

Quel long discours il me faisait là, monsieur le timide. D'autant plus qu'il s'était exprimé d'une voie posée, sûre et claire. Apparemment lui voulait vraiment renouveler cette expérrience, je n'y voyait aucun inconvénient, de plus il a raison, le campus n'est pas si vaste. On dit parfois «  c'est fou comme le monde est petit », et je pense que oui, il y a de grande chance qu'on se recroise un jour. Je vit au jour le jour, alors, on verra bien ce que demain nous réserve.

-Donc ... À la prochaine, Aiiry.

Il avait repris son aire timide, discret, chuchoté. Et sur cela, il tourna sur lui-même et partit vers la sortit. Et en le regardant quitter la salle, je lança un bref ''salut''. Même pas sur qu'il ai entendu, mais tant pis.

À mon tour je me leva de ce banc et quitta cette pièce. À la porte, je regarda une dernière fois derrière moi. Rien n'avait été oublié. Éteignant, je quitta la salle. Le temps avait bien passé, le ciel devenait de plus en plus sombre à vue d'oeil, la file d'attente avait considérablement diminuée. Une chance pour moi. Je m'inséra dedans et passa en quelques minutes à peine. Dans le réfectoire, je prit du melon, une pomme et deux morceaux de pains. Le melon que je mangea de suite tout en continuant d'avancer regardant défiler les plats sous mon nez. Plats qui ne me donnais pas envie. À la fin, je mit la pomme dans mon sac, prit le pain dans mes mains et sortit directement sans prendre la peine d'aller m'assoir.

Arrivée dans ma chambre, je posa mes affaires sur mon lit. Quitta mon pull, rassembla le nécessaire pour la douche et s'était partit pour un tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique    

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV Aiiry Weiss] Un devoir d'Art Plastique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a soixante-dix ans, 1937 : 70 ans après, un devoir de m
» Frimeurs/Pillards/Kramboys plastique 2008
» Article paru dans le Devoir sur Haiti (10-11 fevrier 2007)
» Stephen Weiss
» Un petit peu de chirurgie Plastique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AlexielR. Team :: Administration - HRP :: Complexe sportif :: Gymnase :: Terrains de sports-
Sauter vers: